Le choeur sauvage de Knut Hamsun

Le choeur sauvage de Knut Hamsun

Poèmes, édition de 1927.
Traduction du norvégien par Eva Sauvegrain et Pierre Grouix.

"Cantique des cantiques

Ô, ne me regarde pas, mon roi,
quand tu sors de la salle.
Le soleil m’a noircie à me brûler.
Je suis pourtant une rose de Saron,
je suis pourtant un lis dans la vallée.

Toi, je t’ai appelé, mon roi,
les gardes m’ont entendue languir.
Les filles de Jérusalem m’ont aidée,
nous t’avons découvert dans le jardin
des noisetiers, je n’ai pas lâché ta cape de roi.

[…]

Oh, embrasse-moi, ta bouche
est pur délice, on dirait un lis rouge.
Je me sens ivre d’amour, oh, viens
avec moi dans la chambre de ma mère,
prends-moi à ton seul désir."

Paru le 1er mai 2010

Éditeur : Rafael de Surtis

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Tous en ce monde

Tous en ce monde
sur la crête d’un enfer
à contempler les fleurs !

Kobayashi Issa, 1763-1828.