Le Temps qu’il fait

Les éditions Le temps qu’il fait ont été créées par Georges Monti en 1981. Ce nom lui a été inspiré par le titre d’un roman d’Armand Robin, Saint patron libertaire qui ne voyait pas la littérature comme un divertissement, ni un loisir, moins encore, évidemment, comme une marchandise.
Leur catalogue, riche de plus de 400 titres, ne revendique ni doctrine, ni école, mais une totale liberté quant aux genres et aux formats. Il forme cependant ce qu’on pourrait nommer une famille d’esprit qui aime à égarer ses lecteurs dans un taillis de textes inclassables, buissonniers et gourmands. « Un peu de sagesse, un peu de savoir, très peu de pouvoir, et le plus de saveur possible », selon l ’heureuse formule de Barthes. De Pascal Commère à Gilles Ortlieb, en passant par Henri Thomas, de Jean-Pierre Abraham à Jean-Loup Trassard, en passant par André Dhôtel et Jean-Claude Pirotte, par exemple, cette « petite encyclopédie des interstices » (Gérard farasse) nous fait entrevoir ce qui dans le monde nous échappe sans cesse en nourissant notre rêverie, nous révèle à ces miracles quotidiens, sources d’émerveillement constant.
Qu’elle s’écrive en prose ou en vers, qu’elle vagabonde ou réfléchisse en dialoguant au besoin avec la peinture et la photographie, la littérature que nous aimons nous conduit vers des patries intérieures qu’elle éclaire. Hors des modes, donc, et de l’actualité, une littérature débarrassée du poids du temps qui nous donne à entendre nos voix les plus intimes et les plus authentiques.

Collection poésie étrangère
Poésie contemporaine
Editions sonores

Type de livres
Broché

Mode de diffusion
Diffusion Athélès, distribution Les Belles Lettres

Année de création : 1981

Nombre de parutions par an : 20

Tirage moyen : 1500

Auteurs phares : Jean-Pierre Abraham, Pascal Commère, Gilles Ortlieb, Jean-Louis Trassard, Jean-Claude Pirotte, Armand Robin, Henri Thomas, Jude Stéfan, André Dhôtel.

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits.

Editeur  : Georges Monti

Contact

31 rue de Segonzac

16100

Cognac

Meuse Métal, etc… de Gilles Ortlieb

1er avril 2005

Meuse Métal, etc… de Gilles Ortlieb

« Sans emphase et, dirait-on, avec juste ce qu¹il faut d¹exotisme pour ne
pas non plus s¹y attarder, les poèmes rassemblés ici se donnent à lire comme un journal intermittent de l’éphémère et, souvent, de l’à peine perceptible, tout à la quête de points d’appui ou sentiers praticables. On ne s’étonnera pas, au vu des précédents livres de l’auteur, que ceux-ci traversent dans plusieurs sens les paysages de l’Est (où il vit) et, dans toute leur longueur, quelques rames de chemin de fer, se contentent d’autres (…)

Mais une galaxie

15 mars 2005

Mais une galaxie

Ce quatrième volume des Analectes traverse l’œuvre poétique de Mathieu Bénézet des Dits et récits du mortel (1977) à L’Aphonie de Hegel (2000). Il fait suite, d’une certaine manière, au volume rétrospectif… Et nous n’apprîmes rien, qui regroupe les livres écrits avant trente ans. La présente anthologie, dont le choix incombe à l’auteur, propose, par pans ou par fragments, certains des poèmes qui ont imposé Mathieu Bénézet comme l’une des voix non communes du monde poétique moderne ; ainsi lira t-on ici des (…)

Le désert vivant

25 décembre 2004

Le désert vivant

Le désert je ne l’avais pas cherché. Je n’avais rien lu ou vu qui pût éveiller en moi le désir de m’y rendre. Enfant d’un pays montagneux où l’eau et les arbres, les herbes et les mousses vertes abondenr, j’aurais pu, au hasard d’un de ces livres contant les aventures d’un voyageur - illustré de gravures ou de photographies - dont je faisais grande consommation, tomber sur des images du Sahara ou de l’Arabie pétrée, et rêver d’y marcher un jour. Mais non. Ces livres et ces images, si jamais, ils passèrent (…)

Le livre des papillons d'Arnaldo Claveyra

1er novembre 2004

Le livre des papillons d’Arnaldo Claveyra

Extrait
"Tu ne m’as pas trouvé. Je me suis trempé de rosée. Petit matin irisé.
J’allais en chants, en chantefables, j’ouvrais les maïs avec ce chant au chant.
Les chiens toréaient Dieu par trop visible."
Né en Argentine en 1929, Arnaldo Calveyra vit en France depuis 1961. Poète, romancier et dramaturge, il a publié ses premiers textes traduits en français dans Les Lettres Nouvelles en 1972 et la NRF en 1980. Parmi ses publications en France : Lettres pour que ma joie, Actes sud, 1983, le lit (…)

Neige exterminatrice de Christian Bachelin

1er octobre 2004

Neige exterminatrice de Christian Bachelin

Des vers fantasques, baroques, syncopés. Des rengaines, des ballades, des blues, des litanies empreints d’une nostalgie tellement inouïe qu’on croirait qu’un sentiment nouveau a été découvert. L’art de détourner les fondsà ses propres fins, qui distingue le créateur authentique de l’épigone ou du faussaire n’est pas en reste avec ce poète dont le lyrisme turbulent révèle l’étrangeté merveilleuse ou cocasse des êtres et des choses en apparence les plus banals, les plus misérables ou (…)

D'un pays pâle et sombre

1er septembre 2004

D’un pays pâle et sombre

« C’est entendu, il y a ceux qui écrivent des livres et ceux qui écrivent tout court. Les uns savent où ils vont ; les autres ne le savent pas, ne le sauront jamais. » C’est tout naturellement vers ces derniers que vont les admirations littéraires de Pascal Commère, qui lit en écrivain et écrit en lecteur : avec attention et générosité. Salutations donc à Jean-Claude Pirotte, Jean-Loup Trassard, Serge Wellens, André Frénaud, Jacques Chessex, William Faulkner, Franck Venaille et Gustave (…)

Les chansons du gibet de Christian Morgenstren

1er juin 2004

Les chansons du gibet de Christian Morgenstren

Poèmes, traduits de l’allemand par Jacques Busse. Édition bilingue.
Christian Morgenstren (1871-1914) publia Palmström — second volume des Chansons du gibet — en 1910, consacré à cet inoffensif spécimen du bourgeois à préjugés, il voulait donner, avec ce recueil, une suite aux populaires Galgen-lieder. Sorte d’écho allemand à nos Bouvard et Pécuchet, Palström et Von Korf s’étonnent devant les mystères de l’existence. Ces textes eurent une grande influence sur le mouvement Dada ; ils témoignent de la vitalité (…)

Belles de Cadix et d'ailleurs de Gérard Farasse

1er avril 2004

Belles de Cadix et d’ailleurs de Gérard Farasse

Ecrivant Belles de Cadix et d’ailleurs, Gérard Farasse n’a eu d’autre dessein que de fixer des senssations incertaines, des scènes singulières, des rencontres improbables, tous ces menus événements qui se trament dans l’ordinaire de nos journées et - à qui sait les surprendre - en désorientent la monotonie. Autant d’encoches psychiques, autant de battements de coeur. Ces petites proses, ou bouffées d’émotion, constituent une manière d’encyclopédie des (…)

Lorand Gaspar. Cahier 16

1er avril 2004

Lorand Gaspar. Cahier 16

Collectif
sous la direction de Daniel Lançon
au sommaire, textes de :
Suzanne Allaire, Christine Andreucci, Yves Bonnefoy,Colette Camelin, Sarah Clair, Dominique Combe, A.P. Coutinho Mendes, Claude Debon, Jean-Yves Debreuille, Heather Dohollau, Michel Favriaud, Jean-Louis Florentz, Moincef Ghachem, Jean Grosjean, Yves Leclair, Michel Ledoux, Jean-Pierre Lemaire, Roger Little, Patrick Née, Lepold Peeters, Philippe Rebeyrol, Jacques Réda, Madeleine Renouard, Richard Stamelman. Peintures er (…)

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.