Le Temps des cerises

Editions de poésie
Poésie étrangère
Poésie contemporaine

Type de livres : Poche

Mode de diffusion : librairie et vente par correspondance

Année de création  : 1993

Nombre de parutions par an : 50

Tirage moyen : 500 ex

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur : Francis Combes
Tél : 01 42 01 45 99
contact@letempsdescerises.net

Contact

47 avenue Mathurin Moreau

75019

Paris

Lumière de mai de Juan Gelman

1er janvier 2008

Lumière de mai de Juan Gelman

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Monique Blaquière Roumette

Vivre en poésie

1er octobre 2007

Vivre en poésie

« Qui se coltinera avec l’aurore ? » avec des photographies de Serge Mongrain. « Vivre en poésie ? Alors que j’étais adolescent, je me promenais dans une grande forêt, en Alsace, à Ferrette, en compagnie d’un ami de mon âge – quinze ans, peut-être. Du haut d’une falaise jurassienne, nous regardions la plaine. Il y avait devant nous ce qui se photographie. Il y avait autre chose aussi. Quoi ? Un tremblement, un appel au dépassement de ce que la photographie aurait retenu. L’un de nous deux a dit : (…)

Les cahiers de Temuco

1er juillet 2007

Les cahiers de Temuco

Ce livre est un évènement pour tous ceux qui aiment la poésie de Pablo Neruda. Dans cet important volume est présenté un ensemble de poèmes jusque là inédits en français. Ce sont des poèmes écrits en 1919-1920, alors que le jeune poète avait seize ans. Il vivait à l’époque avec sa famille à Temuco, ville de la province chilienne. C’est là qu’il fit la rencontre de la grande poétesse chilienne, Prix Nobel, Gabriela Mistral. Ces "Cahiers" ont été récemment retrouvés et publiés en espagnol. Ils témoignent des (…)

Aragon au pays des mines

1er juin 2007

Aragon au pays des mines

avec la collaboration de Marie Léger
suivi de 18 articles retrouvés d’Aragon
Louis Aragon, né en 1897, est le fils naturel de Marguerite Toucas et de Louis Andrieux. Ce dernier fit ce qu’il est convenu d’appeler une belle carrière : avocat, procureur en 1870 (à ce titre il réprime durement la Commune de Lyon), préfet de police de Paris, sénateur…Quant à Marguerite Toucas, mère d’Aragon, elle est originaire d’un milieu qui n’a rien de populaire. Aragon est donc, par sa naissance, bien éloigné du monde (…)

Une promenade poétique dans les rues d'Aubervilliers.

1er avril 2007

Une promenade poétique dans les rues d’Aubervilliers.

Une promenade poétique dans les rues d’Aubervilliers.
Poèmes de Francis Combes et commentaires de Jean-Jacques Karman.
Préface de Pascal Beaudet.

Tout est chemins Sumana Sinha

1er avril 2007

Tout est chemins Sumana Sinha

Une Anthologie de poèmes du Bengale
Poètes du Bengale, ils sont de ce pays du Nord-Est de l’Inde, parcouru par les innombrables bras du Gange et du Bramhapoutre, pays du delta le plus vaste du monde où vit l’une des plus fortes concentrations humaines du globe. La génération que nous avons choisie pour ce recueil est celle des poètes qui s’affirment dans les années soixante, soixante-dix et au-delà. Comme leurs lecteurs, ils sont concernés par Mao, Che Guevara, le Biafra, le Bangladesh…ils ont lu (…)

Voix nègres, voix rebelles, voix fraternelles

1er janvier 2007

Voix nègres, voix rebelles, voix fraternelles

Dans Voix nègres, voix rebelles, voix fraternelles, republié aujourd’hui dans une édition augmentée, Jean Métellus rend hommage, à travers une série de longs poèmes narratifs au souffle épique, à quelques figures marquantes du combat émancipateur des Noirs et, au-delà, de tous les êtres humains : Léon Gontran Damas, Martin Luther King, Albert Luthuli, Patrice Lumunba, Louis Armstrong, Cassius Clay, Steve Biko, Nelson Mandela, Ernesto Che Guevara, Mumia Abu-Jamal.
Ces poèmes, d’une grande simplicité, (…)

La vie en boucle de Françoise Geier

1er décembre 2006

La vie en boucle de Françoise Geier

du coeur de Paris au coeur de Marseille

Poème
de l’instant

L’Impossible

La poésie révèle un pouvoir de l’inconnu. Mais l’inconnu n’est qu’un vide insignifiant, s’il n’est pas l’objet d’un désir. La poésie est moyen terme, elle dérobe le connu dans l’inconnu : elle est l’inconnu paré des couleurs aveuglantes et de l’apparence d’un soleil.

Ébloui de mille figures où se composent l’ennui, l’impatience et l’amour. Maintenant mon désir n’a qu’un objet : l’au-delà de ces mille figures de la nuit.

Georges Bataille, L’Impossible, Éditions de Minuit, 1962.