Le Temps des cerises

Editions de poésie
Poésie étrangère
Poésie contemporaine

Type de livres : Poche

Mode de diffusion : librairie et vente par correspondance

Année de création  : 1993

Nombre de parutions par an : 50

Tirage moyen : 500 ex

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur : Francis Combes
Tél : 01 42 01 45 99
contact@letempsdescerises.net

Contact

47 avenue Mathurin Moreau

75019

Paris

Je sens qu'on me balance un coup de latte dans les reins ou Tout ce qui reste

1er mai 2011

Je sens qu’on me balance un coup de latte dans les reins ou Tout ce qui reste

Jack Hirschman, un des plus grands poètes américains vivants, icône d’une génération de révoltés et légende de la dissidence à San Francisco, a franchi depuis 15 ans les limites du domaine de ses fans californiens. Tout ce qui reste, est le bilan d’une vie, testament provisoire de ce poète résistant, qui mêle mystique, lyrisme, politique, érotisme, introspection, dans le prolongement des célèbres Arcanes.
Co-édition avec la Maison de la Poésie (…)

L'âge de mes désirs

1er mars 2011

L’âge de mes désirs

"Résister
Il faudra repartir chaque fois
Et renaître au hasard, et parfois
Paraître encore
Il faudra bien pourtant se promettre
De ne jamais plus rien se promettre
Rester encore
Entre deux noms et deux langages
Entre secrets et sabotages
Avec la mort jamais bien loin
Il faudra bien
C’était pour des raisons différentes
Et parfois sans raison
S’il le fallait encore, saurait-on (…)

Nous, la multitude

1er janvier 2011

Nous, la multitude

"Se heurter à la foule et courir par les rues" Robert Desnos
C’est à partir de ce vers qu’a été établi le thème 2011 du festival Temps de parole en Bourgogne. À cette occasion, le Temps des Cerises publie une anthologie des poètes participant au festival, qui donne à voir la vitalité et la multiplicité de la poésie française contemporaine. C’est le deuxième épisode de cette collaboration, après le recueil Et si le rouge n’existait pas publié l’année dernière et qui fut un franc succès.
Anthologie établie (…)

Poètes néerlandais de la modernité

1er janvier 2011

Poètes néerlandais de la modernité

De la fin du XIXe siècle au début du XXIe, de Herman Gorter (1864-1927), jusqu’à Saskia de Jong (1973), ce sont deux cent trente-quatre poèmes et vingt-sept poètes d’une modernité que réunit cette anthologie, arbitraire et contrastée. Une anthologie venue de loin, mais pas de très loin, sans cesse troublée par la rumeur proche d’une langue autre, toujours en mutation et pourtant familière à l’oreille. Une anthologie pour le grand air, l’espace, le saut des vents, la couleur du ciel. Une anthologie pour la (…)

Je suis un pâle enfant du vieux Paris… de François Coppée

1er novembre 2010

Je suis un pâle enfant du vieux Paris… de François Coppée

Le lecteur d’aujourd’hui connaît François Coppée surtout par le biais des constantes querelles littéraires qui l’opposaient aux grands poètes de son époques. Il est vrai que Rimbaud, Verlaine ou Charles Cros ne se privaient pas dans leurs vers de vilipender celui qu’ils considéraient comme un poète convenu et prosaïque.
Néanmoins, l’auteur des textes réunis dans cette anthologie était un observateur infatigable de ceux qu’il aimait à appeler "les petites gens" et son œuvre reflète, avec talent, un certaine (…)

Urgent crier / Les poubelles du vent d'André Benedetto

1er juin 2010

Urgent crier / Les poubelles du vent d’André Benedetto

Avec cet ouvrage, Le Temps des Cerises réédite enfin deux recueils d’André Benedetto, à l’occasion de la commémoration de sa mort au Festival d’Avignon cette année. Introuvables depuis les années 70, Urgent crier et Les poubelles du vent avaient marqué un tournant dans un la poésie française post-68. La poésie d’André Benedetto, revendicative et aux accents incantatoires, frappe par son extrême modernité.
Grand homme de théâtre, André Benedetto a dirigé de 1963 jusqu’à sa disparition l’année dernière le (…)

Les Théories et autres poèmes en zajal de Gibrân Khâlil Gibrân

1er juin 2010

Les Théories et autres poèmes en zajal de Gibrân Khâlil Gibrân

« Le bien se manifeste en l’homme, s’il y est prédestiné
Et le mal, même outre-tombe, jamais ne disparaît.
Bien des gens sont des jouets que les doigts du destin
Animent l’espace d’un jour, et qui se retrouvent brisés.
Ne dites pas celui-ci est un puits de science,
Ni celui-là un seigneur vénéré,
Les meilleurs parmi les hommes cheminent à l’écart du troupeau
Accompagnés par la voix des bergers,
Car celui qui ne marche pas n’existe pas. »
Avec ce recueil, le Temps des Cerises s’attache à publier une (…)

Le monde à vif : Bernard Noël par Alain Marc

1er avril 2010

Le monde à vif : Bernard Noël par Alain Marc

L’œuvre de Bernard Noël est une œuvre multiple et d’une grande cohésion. Une part importante de celle-ci est pourtant éparpillée. On ne compte plus, et il s’avère difficile de recenser les nombreuses interventions qu’a effectuées l’auteur, dans de multiples revues, sur les sujets et les œuvres les plus variés, sans compter la dispersion qu’apportent immanquablement les actes éditoriaux avec une temporalité des œuvres, toujours à remettre à l’endroit. Cet essai a, entre autres, deux buts. Tout d’abord, celui (…)

voix libres, poèmes et chansons par Jean Métellus et Tania Pividori

1er mars 2010

voix libres, poèmes et chansons par Jean Métellus et Tania Pividori

Tania Pividori et Jean Metellus
La poésie n’est jamais là où on l’attend. Elle fait rêver, grandir le monde. Elle est souvent devenue chanson, slogan, aide-mémoire. Elle est nécessaire.
Jean Métellus et Tania Pividori jouent ici de la musique des mots qui nous porte des rives bleues de la méditerranée aux couleurs éclatantes d’Haïti.
Ils célèbrent un chant premier, une poésie sans autres confins que ceux de la parole féconde, que ceux de l’envie de libérer d’étranges turbulences, de démultiplier (…)

Le tyran et le poète d'Ozdemir Ince

1er mars 2010

Le tyran et le poète d’Ozdemir Ince

traduit du turc par Ferda Fidan
Préface d’Adonis
"Les mots meurtris au coeur du silence,
mots blessés dans le silence du silence,
interrogeant de leurs yeux fébriles :
Flèche, arc ou gibier, que voudrais-tu devenir
en cette terre d’exil
où s’attablent des scélérats ?
Mots affamés, assoiffés, depossédés
par terre, des olives noires écrasées.

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.