Le Temps des cerises

Editions de poésie
Poésie étrangère
Poésie contemporaine

Type de livres : Poche

Mode de diffusion : librairie et vente par correspondance

Année de création  : 1993

Nombre de parutions par an : 50

Tirage moyen : 500 ex

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur : Francis Combes
Tél : 01 42 01 45 99
contact@letempsdescerises.net

Contact

47 avenue Mathurin Moreau

75019

Paris

En pays partagé

1er mars 2016

En pays partagé

La réédition du recueil En pays partagé réunit des poèmes publiés de 1989 à 1994 et des poèmes retrouvés de 1940 à 1946, faisant suite ainsi à la Procession, ouvrage publié aux éditions Rougerie-Messidor regroupant des poèmes choisis de 1942 à 1984.
La poésie de Rouben Melik dont l’inspiration oscille entre l’amour et la mort, l’âme et le corps, traduit la souffrance de l’homme dans un siècle traversé par les guerres et les bouleversements du monde. Toujours attentif à la musicalité de la langue, il revisite (…)

Aube nouvelle, Poètes libertaires d'Iran

1er janvier 2016

Aube nouvelle, Poètes libertaires d’Iran

En Iran, la poésie libertaire a existé depuis toujours si l’on considère que Ferdowsi, auteur d’un Livre des rois (Chahnameh), au xe siècle après Jésus Christ, a œuvré durant une trentaine d’année pour libérer la langue persane du joug de l’envahisseur arabe. Une résistance autant culturelle que formelle qui vaut à l’Iran d’aujourd’hui de parler encore la langue perse héritée des ancêtres achéménides ou sassanides. Viennent ensuite d’autres générations de poètes réfractaires, marquant leurs préférences et leurs (…)

C'est avec mains qu'on fait chansons

1er juin 2015

C’est avec mains qu’on fait chansons

« C’est quand on essaye de l’écrire que se pose à nous la question de savoir ce qu’est la poésie. Peut-on prétendre que c’est bien elle qu’on écrit ? Un tel savoir impliquerait de pouvoir la nommer dans son être ou dans ses fonctions, attitude quelque peu prétentieuse ou réductrice. On ne peut non plus prétendre ne pas la connaître un peu, ne pas sentir sa présence dans des textes qu’on a lus, sans dire que les textes en question l’épuisent ou la définissent. Affronter la poésie, c’est vivre dans le doute. Y (…)

9.3 blondes light

1er juin 2015

9.3 blondes light

« Je ne fume plus… Mais je n’ai jamais enfumé. »
Ainsi parle, allumant ses contre-feux, la poésie de Jean-Luc Despax. Poésie déguisée en femme, elle-même déguisée en blonde light. Car l’érotisme rejoint toujours le politique chez lui. En ces temps de racisme, de pétainisme, de sexisme, d’homophobie, de règne du fric pour une poignée de quelques-uns et d’un fascisme numérique et orwellien contre l’immense majorité de tous les autres, de retour du refoulé et d’expulsion des Justes, ces Blondes light balancent (…)

Sur la barricade du temps de Titos Patrikios

1er juin 2015

Sur la barricade du temps de Titos Patrikios

Dans l’œuvre de Titos Patrikios, un des principaux poètes contemporains, résonne l’histoire de son pays, la Grèce, et du peuple grec, libéré seul de l’occupation nazie, puis précipité après décembre 1944 sous la coupe des anciens collaborateurs. S’ensuivent de longues années de guerre civile et de régime autoritaire, de persécutions et d’exils. La transition démocratique de 1974 signe le retour à la vie normale, riche en aventures, voyages et rencontres. Pour la première fois, cette anthologie réunit des (…)

La France aux quatre vents

6 mars 2015

La France aux quatre vents

Le vieil épouvantail
J’ai trouvé dans ma grange un vieil épouvantail
(Cela fait bien longtemps que nul ne s’en effraye).
Les oiseaux dans les champs piaillent et font ripaille
Pendant que lui, absent, dort d’un profond sommeil.
Sa tête au côté pend comme un mort qu’on dépend ;
Sa bouche n’est qu’un trait, ses yeux sont délavés ;
Une araignée y loge, gratis, à ses dépens
Et les saisons passant sur lui l’ont fait passer.
Son crâne bourré de son ne perçoit aucun son ;
Il ne sert plus à rien et n’a (…)

Bogolan

1er mars 2015

Bogolan

Le bogolan est un tissu traditionnel teint suivant une technique ancestrale utilisée en Afrique de l’Ouest. Le bogolan est le réceptacle d’une énergie vitale, il est notamment utilisé pour protéger les jeunes circoncis. Un homme revient dans le quartier de sa jeunesse. Il a traversé des océans de mépris, il s’est fourvoyé aux mirages de l’Europe. Il reconnaît les rues de son enfance, les parfums, les couleurs immuables. Quelque chose a changé en lui, une plaie s’est infectée, il colporte trop d’amertume (…)

Droit de citer les poètes

1er février 2015

Droit de citer les poètes

Choisies et présentées par Francis Combes
en collaboration avec le Printemps des Poètes
Cent illustrations de Selçuk Demirel
La publicité a depuis longtemps « volé » à la poésie plusieurs de ses techniques : l’image, la métaphore, la rime parfois, le sens de la formule.
Mais on trouverait sans difficulté dans la poésie française et mondiale beaucoup de vers qui peuvent être lus séparément, parce qu’ils ont la force de « slogans » et sont autant de « réclames » poétiques. À l’opposé de la publicité, ces « (…)

L'amour au temps de l'insurrection et de la guerre, Anthologie de la poésie syrienne d'aujourd'hui

1er novembre 2014

L’amour au temps de l’insurrection et de la guerre, Anthologie de la poésie syrienne d’aujourd’hui

« La Syrie est touchée par le soulèvement, la répression et la guerre ; le sang n’en finit pas de couler…
Dans ces circonstances, à plusieurs reprises je me suis demandé : « Comment peut-on encore aimer ? » Cette sensation de joie, de plaisir et même d’exaltation qui va avec l’amour est-elle encore possible, et légitime ?
Venant de Syrie, quelqu’un m’a répondu : « Surtout en temps de guerre, comme un acte de vie ».
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’amour en effet non seulement résiste, mais (…)

Vers et proses de Vladimir Maïakovski

1er août 2014

Vers et proses de Vladimir Maïakovski

Ce volume de traductions des textes Vers et proses de Maïakovski par Elsa Triolet est publié par les Éditeurs Français Réunis en 1957.
Ce choix de textes réunit à la fois des poésies, certains de ses longs textes épiques – La guerre et l’univers (1915-1916), 150 000 000 (1919-1920), Le poète c’est un ouvrier (1918), De ceci (1923), Désembourbez l’avenir (1924) –, une de ses pièces de théâtre, Les Bains (1930), ainsi qu’un essai sur la poésie intitulé Comment faire les vers (1926).
Ce choix est précédé des (…)

Poème
de l’instant

James Noël

Brexit

Aux yeux des étoiles, les murs et les gratte-
ciels sont des géants aux pieds d’argile Les
étoiles, ça roule des reins et cille des yeux
dans leur migration hautement lucide Pour
elles, le monde est plat et sans hauteur dans
son asphalte, donc ils ne constituent pas une
preuve solide, indéboulonnable dans l’univers

James Noël, Brexit, suivi de La Migration des murs, Éditions Au diable vauvert / 2020.