Le Noroît

Depuis trente ans, les Éditions du Noroît poursuivent avec passion l’édition du livre de poésie. Nous tenons ce pari de donner voix au poème, ce fragile édifice de langage qui, par essence, interroge, doute, prend le risque de sa vulnérabilité et cherche à ouvrir de nouvelles avenues à la parole.

Nous souhaitons que nos auteurs et auteures trouvent chez nous un lieu d’écoute et de complicité qui témoigne de leur singularité et soit propice à l’accomplissement de leur démarche. De même, nous désirons que les lecteurs et lectrices trouvent dans la poésie un lieu de questionnement et de création.

Le poème est dialogue. Nous espérons être ces passeurs qui le mènent jusqu’à vous.

Contact

4609 d’Iberville, espace 202

H2H 2L9

Montréal -Québec

Sombre ménagerie d'Élise Turcotte

1er décembre 2002

Sombre ménagerie d’Élise Turcotte

Les poèmes de Sombre ménagerie veulent traverser une expérience radicale de la solitude. Voyage à travers le silence d’une pauvre et maladroite éternité, suite de scènes tournées dans une ville inondée, découverte de choses perdues et entêtées qui témoignent d’une forte et sombre alliance avec la vie. Voilà des visions, des fragments d’un présent à la recherche d’une sorte d’épiphanie à propos d’un monde en train de disparaître.
76 p.
14,95 $
ISBN (…)

Le silence de Carles Duarte i Montserrat

1er décembre 2002

Le silence de Carles Duarte i Montserrat

La vision du monde de Duarte "est soutenue par un travail dépouillé sur la langue, une écriture sobre qui travaille sourdement, dans la simplicité et la précision de l’expression, et repose davantage sur la capacité de chaque vers à creuser le paysage intérieur que sur des effets proprement métaphoriques. Ainsi la tension du poème reflète-t-elle constamment cette avancée fluide au coeur d’un monde où la sensation, tout autant que le rêve, le passé et l’imaginaire, constitue un instrument privilégié de (…)

Soif de tes eaux de Clarisse Tremblay

1er décembre 2002

Soif de tes eaux de Clarisse Tremblay

"S’il est risqué de ramener le parcours d’un écrivain à un seul mot, il arrive parfois que ce mot s’impose avec tant de force qu’il ne saurait restreindre la portée de l’œuvre. À l’inverse, il ne peut que l’élargir, la multiplier. Lumineuse, voilà cette poésie, cette parole de lumière, qui, depuis le tout premier recueil, nous invite à reprendre, jour après jour, dans l’éclat du matin, la route du poème. Clarisse Tremblay nous y convie à nouveau. Cette fois, la lumière se veut douce ; de temps à autre une ombre (…)

L’invisible chez-soi de Jacques Gauthier

1er décembre 2002

L’invisible chez-soi de Jacques Gauthier

Un monde immense habite en chacun de nous, entouré de mots et de silences, comme une maison intérieure, où chaque pièce s’ouvre sur le désir d’aimer. On entre en s’abaissant, dans l’inattendu, au bout de soi-même. On erre ici et là à travers des chambres et des couloirs, guidé par un hôte invisible qui invite au château de l’âme, malgré la nuit. Cette quête s’enracine dans la joie de l’écoute, du regard et du don, un je-ne-sais-quoi qui habite le coeur du poète qui y puise l’eau de son propre puits.
96 p. (…)

Trivialités de Michel Beaulieu

1er décembre 2002

Trivialités de Michel Beaulieu

Trivialités est une suite de plus de cent poèmes que l’auteur écrivait au moment où la mort est venue l’interrompre. Le lecteur retrouvera ce ton si particulier du poète, proche d’une langue familière pour ne pas dire une langue familiale. Dans une forme fixe, l’auteur retrace ses mythographies quotidiennes, dans un dialogue avec le poème qui est ici son interlocuteur privilégié, et à travers lequel le poète développe son propre rapport à la poésie. Plusieurs de ces poèmes portent le témoignage d’une (…)

La Porte Dorée de Jean-Marc Fréchette

1er décembre 2002

La Porte Dorée de Jean-Marc Fréchette

La porte dorée poursuit le cycle poétique entamé par Jean-Marc Fréchette au cours des dernières années. Les deux premiers volets, Le Psautier des Rois et La lumière du verger, ont aussi paru au Noroît. On retrouve dans ce nouveau livre la voix unique de l’auteur, précise, retenue, évocatrice surtout. L’intention du poète est de donner à voir l’expérience humaine de Marie. Ce caractère très ancien du temps, où le poème inscrit sa filiation avec la poésie chrétienne, témoigne d’une ferveur spirituelle, d’un (…)

Nos corps habitables de Jean Royer

1er octobre 2001

Nos corps habitables de Jean Royer

Le poète crée ici son territoire qui est comme un pays global, comme la terre entière. Au fil des recueils et des amitiés poétiques, la parole précise son trajet, sans jamais perdre la préoccupation de l’humain.

Vent devant de Marc André Brouillette

1er janvier 2001

Vent devant de Marc André Brouillette

Vent devant est constitué de poèmes brefs, elliptiques, denses. Les suites de poèmes rendent compte d’un passage du temps ponctué par le désir d’un ailleurs. Comme si l’écriture était recherche d’un lieu encore indéfini. La fragilité du monde rencontre celle de l’individu, l’histoire personnelle se confond avec un territoire reconquis : territoire de mémoire, dans un moment de transition situé entre le jour et la nuit, l’automne et l’hiver, la vie et la mort. Nous sommes en présence d’une poésie (…)

Poèmes d'amour de Denise Joyal et Hélène Thibaux

1er janvier 2001

Poèmes d’amour de Denise Joyal et Hélène Thibaux

L’amour est l’élément fondateur de la création artistique aussi bien que de la création poétique. Denise Joyal et Hélène Thibaux proposent ici une histoire qui ouvre à toutes les possibilités. Elles invitent les lecteurs à constituer leur propre histoire. Cinquante auteurs des Editions du Noroît sont réunis, qui donnent de l’amour et de l’identité amoureuse une vision ouverte.

Poèmes de Jacques Brault

1er décembre 2000

Poèmes de Jacques Brault

Poèmes couvre l’intégrale de la poésie de Jacques Brault de 1965 à 1991, depuis Mémoire, à la frontière de l’individuel et du collectif, jusqu’à Il n’y a plus de chemin, où la désolation mélancolique laisse poindre une compassion attentive à l’être. Son œuvre est avant tout une œuvre de lucidité, comme les œuvres qui s’exercent à l’humilité d’un rapport douloureux au réel, sans jamais chercher (…)

Poème
de l’instant

Liliane Wouters

Le billet de Pascal

Peut-être, quand je m’en irai,
reviendra-t-il une dernière fois
s’assoir auprès de moi
pour me dire « Allons, prends courage »
et me souffler mon nom secret
me dévoiler mon vrai visage
me dire qui j’étais.

Le billet de Pascal, Éditions Phi, 2000.