Le Jour Inattendu

de Jakobiak Bernard

Le Jour Inattendu

Preface De Hubert Ordronneau.

J’attends l’inattendu et je vais accueillir
la flamme du désir
dont je saisis la soif
de toujours, a jamais revenue des orages.
J’abrège les déserts.
Le don d’une oasis traverse les tombeaux.

Bernard Jakobiak est né a Lens, en 1932, est orphelin de père et de la langue polonaisedes 1935. Réfugié a Givors, il reçoit, a dix ans, la lumière véritable en l’Eucharistie. Il se rêvenomade libéré des prétentions sientifico-techniques mortifères. Dès 1948, l’été, il vagabonde avélo puis à pied, laisse tous les livres, sauf l’Évangile. II démissionne de l’enseignement publicet tente la traversée du Maroc où il découvre que le poème existe. Dire l’ineffable seraitpossible. Il tente l’alpinisme, termine des études littéraires a Grenoble. Puis la beauté d’unefemme amoureuse l’ouvre à l’harmonie cosmique. II traverse des maladies étranges. II rencontre cequ’il cherchait depuis toujours : la liturgie, sel de la Terre. Elle ouvre au sens, au mystère, àla lumière et à la vraie liberté. II lui devient nécessaire de découvrir les compagnons deVérité… jusqu’à la stupéfaction de s’entendre appelé à devenir prêtre dans L’Église Orthodoxe deFrance. La poésie n’en disparaît pas. « Vas vers toi, vers ton inattendu » dit-elle.

Paru le 15 mai 2019

Éditeur : Le nouvel Athanor

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Christophe Tarkos

Le Petit Bidon et autres textes

J’existe. Évidemment cela ne prouve rien. Cela ne prouve pas que j’existe. Mais je suis là. Et je ne suis pas fou. Je suis un vrai témoin, je suis capable de dire la vérité telle qu’elle me semble, je peux témoigner. Je pense que j’existe. Si vous ne voulez pas me croire. J’existe vraiment, d’ailleurs, seul un être humain pourrait vous le dire. Évidemment cela ne prouve rien. Cela ne prouve pas que je suis.

Christophe Tarkos, Le Petit Bidon et autres textes, P.O.L, 2019.