Larrons de François Esperet

Larrons de François Esperet

Préface de Jean Ristat
collection Les lettres françaises

Larrons, le premier livre de François Esperet, objet non identifié, arrive comme un météorite encore fumant, peut-être d’une autre planète, d’un autre temps, d’un autre monde. Ouvrez-le avec moi et lisez les premiers vers du Chant 1 :
Dans Paris prostitué souvent le soir je les vois les princes dérisoires de la nuit les beaux étalons castrés qui raclent le sol de leurs sabots précieux
Quels coups d’archets ! Tout au long des quatre chants qui composent Larrons, cette poésie-là nous raconte des histoires. Ses personnages hors normes sont des héros tragiques. Ses vers naissent d’un souffle puissant, qui charrie les mots, les uns avec les autres, les uns contre les autres, dans un mouvement ininterrompu créateur d’images.
Il y aurait tant à dire de ce livre qui ne ressemble à aucun autre et dont l’apparente simplicité cache une profondeur d’abysse.
Extraits de la préface de Jean Ristat

Paru le 1er juin 2013

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lawrence Ferlinghetti

Poésie, art de l’insurrection

Le poème est la fleur d’un instant d’éternité.

Lawrence Ferlinghetti, 1919-2021, « Poésie, art de l’insurrection », Éditions Maelström, 2012.