Lapidaires

de Gabriel Zimmermann

Lapidaires

Des textes poétiques en vers libres qui évoquent l’énurésie infantile, la mort des chemins, un ciel obscurci par l’orage, l’évanescence des mots, l’estompage des souvenirs, le léchage d’une flammèche, des éclats de lumière, le poids du silence et le hennissement d’un cheval bleu.

Paru le 15 juin 2020

Éditeur : Tarabuste

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.