LansKine

Maison d’édition nantaise et parisienne, LansKine attentive à la modernité, publie principalement de la poésie et des textes littéraires d’auteurs francophones porteurs d’une exigence langagière ou d’un ton…

Contact

39 rue Félix Thomas

44000

Nantes

Petit Poucet

12 juillet 2019

Petit Poucet

Wim Hofman (1941) conjugue son talent d’écrivain à celui de plasticien. Depuis 1969, il a publié une trentaine de livres pour la jeunesse et les adultes, abondamment couronnés.
Il est également le traducteur de Jacques Prévert en néerlandais.
Petit Poucet est sa première publication en français.

des transports

6 juillet 2019

des transports

Avec Vanda Mikšic.
Les poètes Vanda Mikšic et Jean de Breyne (s’)écrivent durant leurs déplacements de voyage, dans l’autobus, dans la voiture, dans le train, dans l’avion… Dans ce livre deux années d’une correspondance décidée : un ensemble de poèmes écrits chacun, d’elle et de lui en voyage, et chaque fois immédiatement envoyés elle à lui, lui à elle. Par voie électronique la plupart du temps.
Ils écrivent le poème des transports. Livre fait de sensations, de rencontres, de réflexions sur le voyage, (…)

Il était une demi-fois

13 juin 2019

Il était une demi-fois

" Des poèmes pour les grands, les petits et les autres… Tiens, tiens, voilà qui est curieux. Les grands, on les connaît, ils lisent le journal, gagnent de l’argent et se serrent la main quand ils se rencontrent dans la rue.
Les petits aussi on les connaît bien, et comment, puisque c’est nous ! On crie dans la cour, on rit à table et on a plein de questions à poser tout le temps à nos parents. Beaucoup plus de questions qu’ils n’ont de réponses.
Mais les autres ? Qui sont les autres ? Peut-être les (…)

Ourlets II

29 mai 2019

Ourlets II

Ourlets II, un ouvrage à quatre mains, père et fille, l’un jardine et note les événements du quotidien, l’autre lui vole ses mots, les restitue simplement et dessine le portrait de ce père qui lui échappe souvent

Ce qui sauterait aux trois yeux du Martien fraîchement débarqué

29 mai 2019

Ce qui sauterait aux trois yeux du Martien fraîchement débarqué

Que verrait l’extraterrestre - le Martien - qui marcherait parmi nous ? Quels seraient ses étonnements ? Ses colères ? Ses profondes incompréhensions ? Que saisirait-il de nos actes ? Que percerait-il de notre obscurité ? De nos craintes ? Que lirait-il sur nos visages ? Aurait-il la patience de creuser la gravité jusqu’à atteindre le noyau furtif de ce qui continue pourtant à nous faire avancer sans renoncer (…)

Rivages oubliés

24 mai 2019

Rivages oubliés

Chrétien d’Orient en Syrie, Gebran Saad est devenu un étranger dans son propre pays en raison de la guerre et en raison de sa religion. Il a dû alors s’exiler, comme beaucoup de ses compatriotes (« Le Poème de Syrie » ou encore « Pilules et talisman dans la poche de l’immigré »). L’exil, dans sa poésie toute en délicatesse et élégance, devient voyage, rencontre, car, comme le dit la grande poétesse libano-syrienne Etel Adnan dans la préface de ce recueil « le malheur ne peut se vivre que comme un voyage, un (…)

Transport commun

9 mai 2019

Transport commun

Qu’il s’agisse de voyage ou de traversée, d’amour ou d’ambition,Transport commun nous achemine entre politique et intime, intime etuniversel, toujours avec la violente franchise qui caractérise l’écriture de Rim Battal. Tanger, où se côtoient l’occidental voyageur et la misère, Melania Trump et la sainteté de la playmate, ou encore la vie d’une jeune femme, l’amour, la maternité, tels sont les thèmes qui parcourent le (…)

Transparaître

8 février 2019

Transparaître

Les questions de l’enfermement et du mutisme traversent son oeuvre, qui traite aussi des questions du genre, des relations hommes/femmes, des effets de l’altérité, de la place donnée à la sexualité. Son travail sur la langue repousse les frontières du sens en le déjouant, bouscule les codes syntaxiques, explore l’espace linguistique en toute liberté.Dans Transparaître, l’auteure tente de circonscrire, à partir de son expérience et dans un style frontal et accessible quoique toujours poétique, ce qui (…)

La somme de ce que nous sommes

1er avril 2018

La somme de ce que nous sommes

À présent, le ciel est bleu. Avez-vous remarqué comme le ciel d’alors était bleu ? Toujours bleu ? Bleu dans la chair de nos souvenirs. Bleu dans la conscience aiguë que nous en avions. Est-ce parce que nous ne sortions que lorsqu’il faisait beau ? Ou est-ce parce que le temps gomme les nuages ? Je ne sais, mais avançons cette hypothèse : si le ciel est toujours bleu, c’est que l’enfance est le lieu de la clarté la plus vive (clarté du commencement, clarté du point d’origine). Si le ciel est toujours (…)

Demain l'instant du large

1er avril 2017

Demain l’instant du large

La mer omniprésente et l’homme part, à la recherche d’un ailleurs. tu iras sans prudence dans le vent qui dure rien ne t’oblige à te souvenir des coutumes…

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.