La rive adverse

Auteur : Jean-François Agostini

La rive adverse

"Du vaisseau natal ne reste que
l’avenir d’un voyage avorté.
Coule sur le corps l’âcre couleur
d’un lever d’inconnu
. Qui pour dire ?
Une main, ou peut-être une voix,
s’approche, frôle, emmène le cri
vers le val de deux sources immunes :
C’est la première douceur à vif.
Un peu de matin dans le nocturne."’

Paru le 1er mai 2007

Éditeur : Souffles

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Peuple des tentes

J’irrupte au jour
comme une fleur du désert
le ciel est haut
le soleil est vaste dans un coin de ciel
brûlent mes pieds sans sandales
au milieu des tentes
le vent s’orage
dans un concert à ciel ouvert

Nassuf Djailani, « Peuple des tentes », apulée, Éditions Zulma, 2021.