La poésie de Jean Orizet

La poésie de Jean Orizet

De Jean-Joseph Julaud
Anthologie thématique et commentée, précédée de l’Atelier Orizet

Vous décidez de découvrir ou de retrouver la poésie de Jean Orizet - qui a reçu, entre autres, les prix Apollinaire, Max-Jacob, et le Grand Prix de poésie de l’Académie française… Avant d’entrer dans l’oeuvre foisonnante, exigeante mais accessible, de l’enfant de Marseille, du fils adoptif de la Bourgogne, du troubadour des temps modernes et des latitudes les plus diverses, il convient de visiter son atelier, où vous apprendrez comment il ajuste à sa pensée le temps qui passe ou qui revient, comment il négocie le mariage du vers et de la liberté, de la prose et de la grâce.

Puis, vous vous engagerez avec délices dans le parcours proposé. Choisirez-vous "L’instant et l’infini", "Le miroir des eaux", "L’empire du minéral" ou quelque autre thème parmi les vingt qui vous attendent ? Préférerez-vous connaître d’abord ses intuitions étonnantes sur "l’entretemps", concept qui démonte et allège les pesanteurs de la chronologie accumulative, libère étrangement du passé, de l’avenir ?

Quelle que soit votre inspiration, au terme de votre itinéraire, riche en surprises et enchantements, vous n’aurez qu’une hâte, lire et relire celui dont le nom contient, serties comme une métaphore prédestinée au service des mots, les deux lettres du plus précieux des trésors, l’or… l’or d’Orizet.

Et vous aurez emporté votre titre de chercheur de beauté.

Paru le 9 mars 2017

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.