La pluie enrichie de Thomas Chapelon

La pluie enrichie de Thomas Chapelon

Les arbres commencent à bouger
Délicatement minutieusement
C’est la fin de l’après-midi

Des chats immenses
Les petits mouvements du sommeil endolori.

Paru le 1er février 2013

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Il faut toujours se préparer à perdre

Mon amour découpé dans l’ensemble

Devient l’ensemble et la partie

Et la partie dans la partie

Et l’ensemble dans l’ensemble

Ludovic Villard, Il faut toujours se préparer à perdre, Le Castor Astral, 2022.