La part de l’étranger de Kadhim Jihad Hassan

La part de l'étranger de Kadhim Jihad Hassan

La traduction de la poésie dans la culture arabe
Sindbad, la bibliothèque arabe, hommes et sociétés

A partir d’une réflexion théorique sur la traduction, au cours de laquelle il tente de dégager une philosophie et une poétique d’ensemble de l’acte traduisant, l’auteur analyse des traductions de la poésie européenne en langue arabe au travers d’une douzaine d’exemples. Les traducteurs élargissent continuellement les régions du penser et du dire, en traduisant, bien sûr, mais aussi en se livrant à une réflexion soutenue sur les difficultés inhérentes à leur travail.

Né au sud de l’Irak en 1955, Kadhim Jihad Hassan est poète, traducteur, critique littéraire et maître de conférences au département d’études arabes INALCO à Paris. Il a publié plusieurs essais et recueils de poèmes, en arabe et en français, dont, récemment, Le Roman arabe (Sindbad / Actes Sud, 2006).

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Actes Sud

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Le désert vivant

Au cœur du rien tout est floraison. La vie est un tout dans le tout, à prendre ou à laisser. Si je ne veux prendre que ce qui m’arrange, je perds tout.

Lorand Gaspar, Le désert vivant, Éditions Le temps qu’il fait, 2004.