La nouvelle poésie russe

La nouvelle poésie russe

co-édition Ecrits des Forges - Autres temps

33 poètes présentés oar Evgueni Bounimovitch.

Traduction de Christine Zeytounian-Beloüs.

La Russie nouvelle nous a apporté deux grandes vagues poétiques. La première est née durant l’agonie du mythe communistae qui avait longtemps séparé la poésie russe en deux courants ne se croisant guère : la poésie soviétique officielle, forcée de dire "oui" à la domination idéologique et la poésie dissidente qui lui opposait un "nom" tout aussi unanime et insurmontable. La seconde vague, apparue à la chute du régime soviétique, a entrepris d’exprimer les profondes transformations qui s’exercent aujourd’hui en Russie dans tous les domaines.

Paru le 1er janvier 2005

Éditeur : Ecrits des Forges - FIP

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.