La maison des peintres de Koyo

Auteur : Yves Bergeret

La maison des peintres de Koyo

Cinq peintres-paysans du village Dogon de Koyo, au Mali, créent avec le poète Yves Bergeret des poèmes-peintures depuis sept ans : œuvres en grand format, régulièrement exposées, elles entretiennent, en croisant poème calligraphié et signes graphiques, un intense dialogue de création avec l’esprit des lieux. Juillet 2006, nouvelle étape : les cinq peintres créent à l’entrée de leur village une Maison des Peintres : maison pour accueillir et transmettre la pensée de leur communauté. Maison peinte : ils en transmettent au poète les significations. Le poète nous les transmet, à son tour et en accord avec les peintres : publication en quelque sorte “officielle” qui conduit à son terme l’acte de transmission, ce livre fait partie de la Maison des Peintres.

Paru le 1er janvier 2007

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

C’est comme ouvrir un menhir avec les mains

Cessez de chercher, vous êtes la porte
et les gardiens qui en interdisent l’accès.
Chaque pas vous éloigne du nombril
chimères assoiffées d’aventure.
Vous croyez que le mariage vous libère de la mort
ou que l’argent vous marque dans la hiérarchie divine.
Cessez de chercher, la conscience est le philtre magique,
L’œil capable de rejoindre les orbites vides de Dieu
traversant la mort. Personne ne se rencontre soi-même
en parcourant les mers ou en explorant les cavernes.
C’est difficile, comme ouvrir un menhir avec les mains
car notre âme est plus dure que la pierre.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.