La Bibliothèque Parlante

Samedi 26 et dimanche 27 mai quatre poètes invités par le Printemps des Poètes ont investi le « Jardin-Forêt » du site François-Mitterrand, un lieu d’ordinaire interdit aux humains. Quatre temps de lecture, durant lesquels chaque poète a offert, à sa guise et à voix haute, un florilège des poèmes qui l’animent. Un bon plaisir poétique au cœur d’une forêt préservée : faune et flore ont accueilli les poètes et le public le temps d’un moment éphémère.

via GIPHY

« La Bibliothèque parlante » est une invitation à parcourir la bibliothèque et à venir « entendre » ses collections. Assistez à des lectures, certaines musicales, dans les auditoriums, à des performances, écoutez des archives sonores, déambulez dans la bibliothèque et participez à des expériences surprenantes autour de l’écrit et de la voix.

Sandrine Bonnaire, Béatrice Dalle, Virginie Despentes, Anna Mouglalis, Arthur H., Anouk Grinberg, Éric Ruf, Astrid Bas, Denis Lavant, Mathieu Amalric, Erik Truffaz, Jean-Claude Ameisen, la troupe de la Comédie-Française, Jonathan Pontier et sa sphère OMNI, Arlette Desmots et sa lecture dans le noir… seront cette année de l’aventure pour faire entendre les voix de Georges Simenon, Georg Lukács, Marguerite Duras, Robert Musil, Antonin Potoski, Jules Verne…dont les textes, imprimés, manuscrits, inédits, sont tous conservés à la BnF. Deux journées festives dans une bibliothèque !

© Contextes/BnF

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.