LJODAHÅTT // Poésie norvégienne

LJODAHÅTT // Poésie norvégienne

"LJODAHÅTT IS NOT EXACTLY A NORDIC POETIC FOLK ROCK BAND"

Ljodahått, ce sont des musiciens, des compositeurs et des comédiens qui redonnent vie aux plus grands représentants de la poésie norvégienne. Ljodahått, c’est l’hommage rendu à l’univers poétique, mêlé à la musique, aux instruments et à la voix (rock, folk, pop…). Le groupe s’est déjà produit sur scène en Norvège, en Allemagne et en France.
En 2012, leur premier livre-CD a paru sous le titre « Eg stend eg, seddu » - « I’m standing me, got it ».

www.ljodahått.com
Contact : Diffusion/ Communication : Marie-Françoise George / George Communication
27 rue emile lepeu 75011 Paris / mail : mariefgeorge@gmail.com / tel : +33 6 31 95 01 24

Extrait du Petit aperçu des lettres norvégiennes par Régis Boyer, traducteur et auteur de nombreux essais sur les civilisations du Nord de l’Europe :

Le paradoxe avec les lettres scandinaves dans leur ensemble, c’est qu’en dehors de l’Islande, dont la production médiévale dépasse de loin celle de tous les autres pays européens (eddas, poésie scaldique, sagas, etc) à telle enseigne que les spécialistes, en mal d’explications, parlent de "miracle islandais" – et voici seulement quelques décennies qu’elle commence à être connue en France - , Suède, Danemark et Norvège n’ont pas grand-chose à nous offrir avant au moins le XIIIe siècle. C’est pourquoi les auteurs de Ljo∂ahatt ont tenu à nous proposer deux textes extraits de l’Edda poétique, les Havamal qui résument parfaitement la vision du monde que pouvaient avoir les "vikings"et des extraits du plus extraordinaire poème que nous offre ce recueil, la Völuspa ou Prophétie de la Voyante. (…)
Le norvégien, sous quelque acception qu’on l’envisage, est une belle langue chantante et rythmée. D’autre part, ces psychismes sont volontiers repliés sur eux-mêmes, ils peuvent d’aventure avoir quelque peine à s’exprimer surtout s’il s’agit de traduire le plus profond de leur personnalité. C’est pourquoi la poésie règne en maîtresse sur ces lettres-là et les prestations que fournit Ljodahatt vous donneront une bonne idée des motifs d’inspiration qui dictent tant d’effusions lyriques. Là encore, je ne citerai pas de noms. Mais je note que bon nombre de prosateurs ne dédaignent pas de s’exprimer aussi en poésie. Et que s’il y a tant de poètes dans le Nord (car ce phénomène n’est pas exclusivement norvégien), c’est parce que la véritable création (n’oublions pas que le mot poésie vient du grec poiein, créer) dépasse les limites du récit en prose, voire de l’action, scénique. C’est évidemment la raison pour laquelle les auteurs et exécutants que vous allez découvrir ont tenu à intituler ljo∂ahatt leur prestation : ljo∂, c’est notre lai (allemand lied), un mixte de chant, de musique donc, et de communication ordinaire, hatt étant le mode, au sens très musical cette fois. Ce que vous entendrez vous est donné sur le mode du chant…"

Paru le 1er juin 2013

Éditeur : Musikkoperatørene

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Le mot

J’ai arraché le mot aux crevasses de la langue, l’ai amené et planté dans mon jardin, que j’ai désherbé, labouré, arrosé, jusqu’à ce que le mot germe, fleurisse, emplisse le jardin de son parfum.

Arpi Voskanian, « Le mot ».