LD

Contact

Les découvreurs
26 rue Flahaut

62200

Boulogne Sur Mer

<i>Moi aussi</i>

1er septembre 2015

Moi aussi

Anatomie
Toi aussi tu peux cogner le secret avec ta tête
je passe une épaule
Donc je peux
ou je plie une jambe
Comme avant
Tout cela pour sortir un sourire

et de l'hiver assez !

1er mars 2015

et de l’hiver assez !

Peintures d’Hélène Durdilly
"Là rire intact et courbure idéale du monde.
Sans effroi sans effort la terre continue.
L’herbe est sûre. On n’a plus à trembler.
Tout a perdu son goût amer. "

mouvements /mn

1er janvier 2015

mouvements /mn

Oxygène de la poésie
C’est ainsi. Dans le contexte d’écrasements insidieux qui est aujourd’hui le nôtre, empuanti par les miasmes qui s’élèvent chaque jour davantage de la décomposition culturelle et politique de nos sociétés, toute oeuvre authentiquement créatrice - ne parlerait-elle que d’amour, de nature, ou de vie ordinaire - ne peut être considérée autrement que comme la manifestation - à plus où moins 22 mouvements par minute - d’une insurrection singulière, issue qu’elle est, sinon d’un appel (…)

Poème
de l’instant

La panthère des neiges

L’affût commande de tenir son âme en haleine. L’exercice m’avait révélé un secret : on gagne toujours à augmenter les réglages de sa propre fréquence de réception. Jamais je n’avais vécu dans une vibration des sens aussi aiguisée que pendant ces semaines tibétaines. Une fois chez moi, je continuerais à regarder le monde de toutes mes forces, à en scruter les zones d’ombre. Peu importait qu’il n’y eût pas de panthère à l’ordre du jour. Se tenir à l’affût est une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. On peut tenir l’affût sous le tilleul en bas de chez soi, devant les nuages du ciel et même à la table de ses amis. Dans ce monde il survient plus de choses qu’on ne le croit.

Sylvain Tesson, La panthère des neiges, Éditions Gallimard, 2019.