L’idée bleue

Editions de poésie

Poésie contemporaine
Poésie étrangère

Collection de poésie pour la jeunesse : Le farfadet bleu

Revue de poésie : Décharge

Type de livres
Brochés, illustrés (coll. Jeunesse)

Mode de diffusion
Lirairies, diffusion CED, distributeur Casteilla et vente par correspondance "lectorat-souscription"

Année de création  : 1974 (dé bleu) 2004 (L’idée bleue), cessation d’activité en 2009. Les titres disponibles sont désormais diffusés par les éditions Eclats d’encre (coll. le dé bleu) et les éditions Cadex (coll. Le farfadet bleu)

Nombre de parutions par an : 12

Tirage moyen : 1000 ex (2000 ex pour la jeunesse)

Auteurs phares : Valérie Rouzeau, James Sacré, François de Cornière, Albane Gellé, G.L. Godeau, Jean-Pierre Georges, Antoine Emaz, Ariane Dreyfus, ect…


Ne souhaite pas recevoir de manuscrits

Editeur : Louis Dubost
Tél : 02 51 34 94 00

Contact

(anciennement le Dé bleu)
6 place de l’église

85310

Chaillé-sous-les-Ormeaux

Une fleur noire à la boutonnière de Jacques Morin

1er juillet 2007

Une fleur noire à la boutonnière de Jacques Morin

La poésie de Jacques Morin est celle d’un "Robinson des villes", une poésie urbaine, de banlieue.
"Nous écrivons manifestement
une poésie dépenaillée
une poésie de chat de gouttière
qui miaule à la vie
une poésie huileuse
qui colle aux mains"

Décharge n°133

1er avril 2007

Décharge n°133

Petit journal (Jacmo)
Alain SIMON se raconte (Claude Vercey)
Salut à Robert MOMEUX(Georges Cathalo)
Avec la participation de Jean-Pierre Lesieur, Jean Chatard, Aalin Boudet, Gérard Bocholier, Christian Saint-Paul, Michel-François Lavaur et Jacques Morin
CH’VAVAR aux pinces d’or (François Huglo)
Alain GERMOZ, un poète à Anvers (Alain Kewes)
II y a poésie(Mathias Lair)
Les Ruminations (Claude Vercey) : Nouvelles pratiques / nouvelles écritures
Le grand pirate (Luce Guilbaud)
Trop tôt, trop (…)

Carabines de Sofia Queiros

1er mars 2007

Carabines de Sofia Queiros

"Chaque poète et chaque lecteur de poésie est un aventurier qui prend le risque de se perdre au-delà de la cohérence nécessaire à l’usage ordinaire du réel. Et dans l’immensité des territoires inexplorés de la pensée, Sofia Queiros pose de nouveaux jalons, trace d’autres pistes, élargit nos possibilités d’exprimer ce que nous ne ressentions jusqu’alors que confusément de notre propre aventure et de son quotidien.
Bernard (…)

Le poème n'y a vu que des mots

1er mars 2007

Le poème n’y a vu que des mots

"Paysage ou peinture ou n’importe quel objet du monde, photo, poème, le poème n’y voit peut-être que des mots (…)
Tu marches, tu marches, peupliers, prés bas, têtards de saules rognés très courts, moins de buissons blanchis par les prunelliers, quelques fermes, voilà un jeune paysan qui s’arrête avec des veaux dans sa bétaillère, d’autres dans la pâture font tout un bruit et des mouvements d’accueil, quelques résidences secondaires plus loin, tondeuses pour l’herbe, tu marches encore, tu regrettes que la (…)

Pratique de l'effacement de Michel Bourçon

1er mars 2007

Pratique de l’effacement de Michel Bourçon

"Avec Pratique de l’effacement, rien pour tempérer cette évidence : nous apparaissons dans un cri puis disparaissons à petit feu par soustractions successives, écrire n’est qu’une manière de descendre les choses dans leur tombe. Inutile de se retourner, les corps vivants butent sur les morts, l’instant est toujours à la peine, le moment ultime attend son heure sur l’autre versant du noir. On n’apprivoise pas le temps, on ne démesure pas sa peau, il n’y a pas même une lueur d’« inespoir », cette (…)

Nègre blanche de Sophie G. Lucas

1er mars 2007

Nègre blanche de Sophie G. Lucas

Prix de Poésie 2007 de la Ville d’Angers.
"
Un père comme un malheur en train de mourir. Déjà mort, mais il continue de mourir.
On y pense à travers de courtes et rapides respirations qui empêchent peut-être de suffoquer. C’est aussi comme un cœur de mots serrés qui bat fort : on a couru vite à travers la grammaire et de l’ailleurs qu’on rapporte en vain dans un silence qui ne l’accueille pas. Même rapporter un peu le passé du père n’arrange rien. Un cœur de nègre (puisque c’est moi que tu écris, dit (…)

Tu me libellules

1er mars 2007

Tu me libellules

Louis DUBOST (choix des textes) et Olivier MAZOUÉ (images).
La libellule n’apparait dans aucune fable de Jean de La Fontaine.
Bernard Bretonnière
Entre la lune qui s’en va
et le soleil qui vient
les rouges libellules
Nikayû (Japon)
Fil d’améthyste
la libellule glisse
dans la clarté blanche
de midi
Louis Calaferte
Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Qui font l’amour avec les pivoines
Guillaume (…)

Décharge n°132

1er décembre 2006

Décharge n°132

Hugh Weiss
Albane Gellé
Trois poètes italiens : Lucio Mariani, Valerio Magrelli, Antonella Anedda

Des rêves au fond des fleurs

1er novembre 2006

Des rêves au fond des fleurs

Avec des illustrations de d’Anah Merlet

La hulotte n’a pas de culotte de Jean Féron

1er novembre 2006

La hulotte n’a pas de culotte de Jean Féron

Avec des illustrations de Maud Legrand

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.