L’esprit du livre

Auteur : Patrick Laupin

L'esprit du livre

Le Crime de Poésie et la Folie Utile dans l’oeuvre de Mallarmé

Ouvrage publié avec le concours de la Région Rhône-Alpes

En 2004, Patrick Laupin a publié un essai sur Mallarmé chez Seghers qui a été reconnu comme une entrée nouvelle et indispensable à la connaissance de l’oeuvre du grand poète. L’Esprit du livre constitue la somme originale écrite par Patrick Laupin en près de quarante ans, où il explore l’oeuvre entière de Mallarmé, incluant les textes publiés de son vivant ainsi que l’immense chantier des notes et des fragments.

L’Esprit du livre explore les deux notions du geste créateur de la poésie que Mallarmé n’a cessé d’interroger tout au long de sa vie : Le Crime de Poésie et La Folie Utile qui donnent leur sous-titre à l’ouvrage de Patrick Laupin. Mallarmé a pensé conjointement la poésie (le rythme) et la philosophie (la pensée) en vue de signifier le double état d’un Mystère (ontologique) et d’un Drame (situation du Mystère au plan de l’Idée).
Dans le Livre, le Mystère dans les Lettres devient le Mystère de celui qui écoute. Chacun le recrée selon son propre rythme et en raccorde la notion.
Ce passage de l’être (de l’un) à la foule, Mallarmé le pensa dans un lieu — « Rien n’aura eu lieu que le lieu » — qui était un théâtre « prototype de l’esprit ». Lieu qui ne se soutenait pas en absolu mais dans l’adresse, dans l’intonation de la voix : « Prononcés par la voix intérieure de notre esprit. »

Paru le 1er juillet 2013

Éditeur : La rumeur libre

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Anise Koltz

Le porteur d’ombre

Et si mon poème n’était qu’un visa
pour un pays lointain
une facture impayée
un compte à découvert

Anise Koltz, Le porteur d’ombre, Éditions Phi, 2001.