L’eaucorps de Didier Bourda

L'eaucorps de Didier Bourda

Au départ, une station-service, le parking d’une grande surface, des clients. Le caissier interpellé. Des voix distinctes (les caractères italiques et droits) voisinent dans un premier temps. Une tentative de partage qui avorte.
Le client dit : « les affaires, c’est aussi l’aventure ».

Un beau départ pour la langue : elle fourche, elle aligne « sa relique précieuse », « son objet extraordinaire ».

Didier Bourda est né en 1959 et habite la région de Pau. Il lit ses textes en public depuis plusieurs années. Il se consacre essentiellement à la poésie, avec de fréquents détours par le théâtre pour de fructueuses collaborations notamment avec le Théâtre Antioche du metteur en scène libanais Mounir Debs ; Théâtre Hors Taxe, ms Ralph Goldet, Lille ; Théâtre à Coulisses, ms JL Ollivier, Bordeaux ; Théâtre des Tafurs, mise en scène François Mauget, Bordeaux ….

Il organise depuis trois ans à Jurançon « Poésie dans les chais »

Jean-Pierre Civade Est né à Antony (92) Il vit à Bordeaux où il a terminé en 1996 l’école des Beaux-Arts.
Bourse Erasmus à Valence en 1996. Expositions régulières à Bordeaux.

« être artiste, pour moi, c’est déserter » ,« l’encre est tatouée par une plume d’acier », « Je provoque la matière ».

EXTRAIT

Il faut vaincre sinon la vie c’est quoi ?

Entreprendre, investir. Vas-y franchement.

Le faisceau des phares balaie une zone qui doit bien correspondre à une large bande allant s’élargissant des dimensions de la station à celles du parking.

Il y a déjà vingt ans que je pourrais rouler en Porsche.

C’est vrai qu’on a un caractère hors de commun dans la famille.

Il y a les chevaux pour dire ceci

demeure le champ de Boueilh.

Je suis à la tête de quatre magasins aujourd’hui,

c’est pas rien. Tu devrais faire pareil, foncer.

))

J’ai tout vendu sauf le chien. Maintenant, j’apprends

à mourir. (roulant les r)

Paru le 1er janvier 2006

Éditeur : Atelier de l’agneau

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.