L’avaleur de feu

Anise Koltz

Il y a des paroles
qu’on ne peut prononcer –

Sur les lignes tendues de nos vies
elles montent et descendent
comme des saltimbanques
des somnambules
qui tombent
quand on les appelle

Anise Koltz, L’avaleur de feu, Éditions Phi, 2003.

Poème
de l’instant

Mahmoud Darwich

Au dernier soir sur cette terre

Dans le grand départ
Je t’aime plus encore

Mahmoud Darwich, 1941-2008, Au dernier soir sur cette terre, Traduit de l’arabe (Palestine) par Elias Sanbar, Actes Sud, 1994.