L’aube des blessures de Mustafa Hamlat

L'aube des blessures de Mustafa Hamlat

Les blessures viennent de lointaines fêlures.
Des "aubes navrantes et des soleils amers".
La beauté, la laideur, l’art dans toutes des splendeurs, à longueur de vie ouvrent en nous ces blessures comme par inadvertance. Que viennent enfin les souriantes cicatrices.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Bérenice

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.