L’aube des blessures de Mustafa Hamlat

L'aube des blessures de Mustafa Hamlat

Les blessures viennent de lointaines fêlures.
Des "aubes navrantes et des soleils amers".
La beauté, la laideur, l’art dans toutes des splendeurs, à longueur de vie ouvrent en nous ces blessures comme par inadvertance. Que viennent enfin les souriantes cicatrices.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Bérenice

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Flory

Sur le ton exact du désir

À l’idée d’atteindre la fin
d’une ligne
il prétend que des vertiges
lui viennent

un baiser qui se dérobe
une robe impossible à déboutonner

Selon lui,
c’est dans la marge
que les poèmes s’écrivent le mieux

Emmanuel Flory, Sur le ton exact du désir, Éditions Rougerie, 2008.