L’année poétique 2005

Auteur : Patrice Delbourg

L'année poétique 2005

Présentée par Patrice Delbourg et Jean-Luc Maxence.

Cet ouvrage renoue avec une tradition longtemps pratiquée par les éditions Seghers : rassembler dans une anthologie l’essentiel de la production poétique de langue française parue au cours de l’année écoulée. Cent vingt poètes célèbres ou inconnus s’y côtoient, choisis parmi plusieurs centaines revues, d’anthologies ou de recueils semés, en 2005, à tous les vents de l’espace francophone : de France, mais aussi de Belgique, de Suisse, de Roumanie, du Québec, de l’Océan indien, du Maghreb, d’Afrique noire, du Liban ou des Antilles. Un livre ouvert, sans orientation partisane, à la diversité des formes et des fonds, des écoles et des pratiques, de stendances et des inspirations.

Etablies par deux poètes, fins connaisseurs de la production contemporaine, cette anthologie se veut aussi un instrument de travail utile à l’amateur, aux bibliothèques et organismes culturels qui s’intéressent à la poésie. De nombreux renseignements y figurent en annexe, parmi lesquels un annuaire des revues qui se situent à l’orée d’un pays fertile : celui de la réation poétique.

Paru le 1er mars 2006

Éditeur : Seghers

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.