L’animal central

Auteur : Mathieu Brosseau

L'animal central

Dire la chose en train de se faire, quand le "dire" est la chose en train de se faire.

Incarner cette vie augmentée.
C’est poésie.

J’habite ce nulle part qui m’habite.

couv dessin d’Edmond Baudouin

Mot de l’éditeur
Un recueil sur le désir humain. L’Animal central évoque par ellipses le processus du désir, de son surgissement primitif à son élaboration complexe.

Ici se chevauchent le profane, le sacré et la folie : du big bang du désir à son sacre. En découle une alternance de tons, de rythmes et de lexiques : marque d’une pensée en train d’être vécue ou d’une vie en train de (se) penser.

Le désir est au fondement de notre être. Et c’est par la poésie que Mathieu Brosseau tente ici d’approcher ce désir, ce « là », à la fois dans son mouvement et dans ce qu’il est, originairement.

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lied vom Kindsein

Als das Kind Kind war,
ging es mit hängenden Armen,
wollte der Bach sei ein Fluß,
der Fluß sei ein Strom,
und diese Pfütze das Meer.

Als das Kind Kind war,
wußte es nicht, daß es Kind war,
alles war ihm beseelt,
und alle Seelen waren eins.

Peter Handke, « Lied vom Kindsein ».