L’amour la mort l’éphémère de Frances Horovitz

L'amour la mort l'éphémère de Frances Horovitz

Traduction de Claude Held

"Les femmes
s’ouvrent
prairies offertes
au flot urgent

compassion
pour le membre bien droit
et la main tremblante

elles voient
par-dessus des épaules
des papiers peints différents
compatissantes
et seules
comme la lune qui va"

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Tarabuste

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : cet inconnu sis au plus intime de soi comme une abeille lovée dans l’ombre pourpre des pétales d’une rose tout en plis et replis pour s’y nourrir de son odeur, de ses sucs, de sa chair, de sa tiédeur. De ses secrets.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.