L’âme avance masquée

d’André Bonmort

L'âme avance masquée

Son murmure couvert par le galop emballé de notre monde et par les imprécations des cavaliers fous qui l’éperonnent vers le pire, comment l’âme pourrait-elle encore se faire entendre ? Mais, face à cette fureur autodestructrice qui repousse chaque jour son paroxysme, comment l’âme pourrait-elle se taire ? Terrée en chacun de nous, l’âme est notre lanceuse d’alerte. Notre ultime garde-fou. Aux sinistres perspectives ("Partance imminente incinérateurs du néant"), elle oppose ici la "salubre inclination de l’être à être".
Et nous exhorte à rétablir la poésie active comme force de pensée et de résistance.

Paru le 15 octobre 2019

Éditeur : Sulliver

Genre de la parution : Prose

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.