L’aiguille aveugle

José Ensch

Ce n’est qu’une éraflure d’oiseau
une petite peau ouverte
sur l’oasis du sang –
pourtant les nuits de toutes les saisons viennent y boire

José Ensch, 1942-2008, L’aiguille aveugle, Éditions Phi, Les Écrits des Forges, 2008.

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.