L’Immaculée déception (aphorismes)

L'Immaculée déception (aphorismes)

de Pierre Peuchmaurd

Collection APHORIS (premier ouvrage de cette collection réservée aux textes qui insistent sur la réflexion et la pensée hors actualité)
Entre Cioran et images surréalistes, ironie et jeux de mots, avec des touches autobiographiques et un amour pudique à l’égard des animaux et de la nature.

Expurger sa peine.

J’ai perdu la trace de l’avenir.

Madeleine porte des lilas.
Pourquoi dit-on embrasser quand il faudrait dire emboucher ?

On ne fait bien que ce qu’on fait vite. Lentement, le temps a fait bouger le socle des raisons.

Pourquoi ma poésie est-elle un bestiaire ?
Parce que nous vivons le temps des bêtisiers et de l’équarrissage pour tous.
L’homme est un animal qui roule sur les autres.

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Atelier de l’agneau

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.