L’Affliction des copyrettes de Nenno Wigman

L'Affliction des copyrettes de Nenno Wigman

Traduit du néerlandais par Pierre Gallissaires et Jan H. Mysjkin

"Tout fleurit à mort. Dans le plus grand silence d’un poème.
Assez donc, assez. Mon crayon s’émousse
et toi, mon père, tu reposes maintenant dans les airs.
Comment faire un jour revivre ton regard ?
Et pourquoi le monde est-il si vaste,
alors que tes cendres tiennent presque dans ma paume ?
Nulle science n’apporte ici une réponse.
Si j’en avais le coeur, j’examinerais la chose
comme un alpiniste vide sa boîte de conserve."

Nenno Wigman
Né à Beverwijk (Pays-Bas) en 1966. L’Affliction des copyrettes est une anthologie personnelle dont Willem Thies a pu dire qu’elle représentait « le meilleur de l’oeuvre du meilleur poète néerlandais d’aujourd’hui ». Cofondateur en 1990 du groupe punk Human Alert, Menno Wigman y exerça comme batteur pendant dix ans. Il est également traducteur de Baudelaire, Nerval, Rilke, Thomas Bernhard et Else Lasker-Shüler.

Paru le 1er septembre 2010

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Le Cimetière marin

Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre !

Paul Valéry, 1871-1945, « Le Cimetière marin », 1933.