KIA

Kouam Tawa

KIA

pour Aminata Traoré

Disent Kia les Samo pour sonner l’hallali, disait Kia Ki-Zerbo pour convier à la lutte.
Kia les bêtes sont là ! Kia les eaux débordent !
Kia kia kia ! Kia kia kia !
Mot d’appel, mot d’entrain –
Kia kia kia ! Sus aux nuits !
Sifflent les ophidiens suceurs de nos ardeurs, feulent les félidés ruineurs de nos ressources.
Glapissent les rapaces causeurs de nos soucis, grognent les pachydermes broyeurs de nos espoirs.
Beuglent les bovidés harasseurs de nos crans, braillent les batraciens entacheurs de nos rires.
Hurlent les canidés égorgeurs de nos joies, ricanent les charognards abîmeurs de nos paix.
Kia les bêtes sont là ! Kia les eaux débordent !
Kia kia kia ! Kia kia kia !
Mot de feu, mot de pierre –
Kia Kia Kia ! Sus aux peurs !
Disons Kia pour briser les chaînes de nos misères, disons Kia pour aller à l’assaut de nos rêves.

Ouagadougou, le 06 octobre 2016

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.