Joseph Zobel

Joseph Zobel, né en Martinique en 1915, était romancier, poète et nouvelliste. Il s’est également exprimé par l’aquarelle, la sculpture, la poterie et les bouquets Ikebana.
Il est élevé par sa grand-mère Man Tine, ouvrière agricole, à laquelle il rend hommage dans son roman La Rue cases-nègres. Durant la Seconde Guerre Mondiale, encouragé par Aimé Césaire il écrit un roman : Diab’-là (publié en 1947).
En 1946, il rejoint Paris pour y reprendre ses études et devient professeur à Fontainebleau. Il part au Sénégal en 1957, où il est successivement directeur de collège, surveillant général de lycée (Dakar) et producteur d’émissions culturelles à la radio. Ses émissions sont écoutées dans toute l’Afrique Occidentale francophone.
Installé dans les Cévennes à partir de 1974, il poursuit sa création littéraire et artistique. Il y décède en 2006.
Publié en 1950, son roman La Rue cases-nègres connaît le succès, renforcé trente ans plus tard par la sortie du film réalisé par Euzhan Palcy. Le film obtient 17 prix internationaux, dont le Lion d’Argent à la Mostra de Venise en 1983.
Distinctions et prix littéraires
Prix des Lecteurs 1950 - Pour La Rue Cases-Nègres
Grand Prix du Livre Insulaire - Pour l’ensemble de son œuvre, en 2002

Photo : DR Archives famille Zobel

Extrait

BOUQUET JAPONAIS

Sous l’abri d’un rameau d’alisier
une rose
à se pencher
sur l’eau
qu’enlace une faïence
voit
pâlir
le bord
de ses pétales

Et se casse
la voix
dont elle allait chanter
la solitude

Le soleil m’a dit…, Ibis Rouge Editions (2002)

Photo
Photo © Archives famille Zobel

Bibliographie

Poésie

  • Incantation pour un retour au pays natal - Anduze (Gard) : Imprimerie du Languedoc, 1964.
  • Poèmes de moi-même - Chez l’auteur, Imprimerie DESORMEAUX, Martinique, 1984.
  • D’Amour et de Silence - Fréjus : Librairie Prosveta, 1994. (Livre d’Art mêlant poèmes, aquarelles et extraits du journal de Joseph ZOBEL)
  • Le Soleil m’a dit – Œuvre poétique. Ibis Rouge, 2002. Réédité en 2012. (Réédition des poèmes des titres précédents + poèmes inédits)

    Romans

  • Les Jours immobiles -1946. (Repris et publié sous le titre, Les Mains pleines d’oiseaux. Nouvelles Éditions Latines, 1978).
  • Diab’-la – Nouvelles Éditions Latines, 1946. Réédité.
  • La Rue case-nègres – Présence Africaine, 1950. Réédité.
  • La Fête à Paris - La Table Ronde, 1953.
    (Repris et publié sous le titre, Quand la neige aura fondu. Éditions Caribéennes, 1979). Epuisé.

    Nouvelles

  • Laghia de la mort - Présence Africaine, 1978, Réédité.
  • Le Soleil partagé - Présence Africaine, 1964.
  • Mas Badara - Nouvelles Éditions Latines, 1983.
  • Et si la mer n’était pas bleue - Éditions Caribéennes, 1982.
  • Gertal et autres nouvelles, suivi de Journal, 1946-2002 - Ibis Rouge, 2002. Réédité en 2012.