José Corti

Contact

11, rue de Medicis

75006

Paris

<i>Venant</i>

1er décembre 2002

Venant

<i>Le Sens des perdants</i>

1er décembre 2002

Le Sens des perdants

Abeilles/Obstacles

1er décembre 2002

Abeilles/Obstacles

Extrait
"ce qui se cache dans le pain est
un pain qui ne cesse d’être
“c’e de santo tra le mani”.
Sers-toi du mot pain
tel qu’il était auparavant, vierge
et enfantin comme le Parthénon.
Que reste-t-il ?
Être oiseau couleur de vigne,
rien d’autre.
Un signe me précède et révèle
l’effondrement de la matière.
“N’être rien qu’un éveil”,
dit Valente au seuil
de son départ.

La Rose de personne de Paul Celan

1er décembre 2002

La Rose de personne de Paul Celan

de Paul Celan, (réédition revue et augmentée de celle
publiée par Le Nouveau Commerce)

Rencontres de poètes anglais suivi des Sonnets

1er décembre 2002

Rencontres de poètes anglais suivi des Sonnets

de Shakespeare de Pierre Leyris

Poèmes d'E. E Cummings

1er juin 2002

Poèmes d’E. E Cummings

d’E. E Cummings, traduction de Robert Davreu

Hourvari dans la lettre de Caroline Sagot Duvauroux

1er juin 2002

Hourvari dans la lettre de Caroline Sagot Duvauroux

http://www.jose-corti.fr/titresfrancais/hourvari.html

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.