José Corti

Contact

11, rue de Medicis

75006

Paris

Aa, journal d'un poème de Caroline Sagot Duvauroux

1er novembre 2007

Aa, journal d’un poème de Caroline Sagot Duvauroux

"Deuxième mot du Robert. À, c’est d’abord Aa 1, symbole alchimique de l’amalgame, origine grecque 2, symbole de la juste pesée des mélanges, pas d’origine. Sûr, le partage ! 3, le miracle Hawaïen : coulée de lave rugueuse à scories Mais en vieux germain Aa c’est l’eau du fleuve
Dans tout le Bateau Ivre, il n’y a a que deux fois. Le motif c’est toujours embarquer."
Caroline Sagot Duvauroux publie son cinquième volume chez Corti après Hourvari dans la lette, (…)

Dans la foulée

1er novembre 2007

Dans la foulée

Vers ou prose éclatée ; impressions reçues, vives qui, refusant d’être fixées, n’auront pu être réunies en un faisceau étroit et cohérent (un peu comme il en est de nos visions de rêve au sortir de la nuit), si bien que les mots demeurent nécessairement en deçà de ce qu’ils voudraient ou devraient dire. Reste le désir – l’espoir – qu’en ce manque même réside leur pouvoir de suggestion. Pierre Chappuis
De Pommier impudique à Erratique (récemment paru dans la revue Rehauts), Dans la foulée rassemble et met en (…)

La rumeur de toutes choses

1er novembre 2007

La rumeur de toutes choses

La rumeur de toutes choses ? Enseigne trompeuse, je le crains. Toutes choses, quand je n’aurai guère fait que tourner autour d’un petit nombre d’entre elles, toujours les mêmes mais propres à assurer une relation au monde approfondie, enrichissement de chaque instant – au vrai comme toutes autres choses, de celles dignes d’être aimées et qui tiennent en éveil.
Constituée dans le désordre des jours, la présente liasse de notes et de réflexions fait suite à La preuve par le vide, publié dans la même (…)

La muse lascive Michel Jeanneret

1er avril 2007

La muse lascive Michel Jeanneret

Anthologie de la poésie érotique et pornographique française (1560-1660)
STANCES Où UNE DAME PARLE
"J’ayme bien ces pourtraits au blanc d’une muraille,
Dont seulement l’object esmeut nos appetits,
Mais je ris de ces fous, o la grande canaille !
Qui les peignent si grands et les ont si petits.
Ils veulent, par l’object d’une feinte peinture,
Faire courre apres eux, mais ils en sont bien loing ;
Nos Cons ne suyvent pas de façon la nature :
Ils ne vont point au lievre, ils sont oyseaux de (…)

La muse sacrée par Michel Jeanneret, Terence Cave,

1er avril 2007

La muse sacrée par Michel Jeanneret, Terence Cave,

La Muse sacrée, anthologie de la poésie spirituelle française (1670-1630)
"L’ÂME FLÉTRIE
La vie est une fleur espineuse et poignante,
Belle au lever du jour, seiche en son occident,
C’est moins que de la neige en l’Esté plus ardent,
C’est une nef rompue au fort de la tourmente.
L’heur du monde n’est rien qu’une rouë inconstante
D’un labeur eternel montant et descendant :
Honneur, plaisir, profit les esprits desbordant,
Tout est vent, songe et nuë, et folie evidente.
Las ! c’est dont je me plains (…)

Érotokritos par Vintzentzos Cornaros

1er mars 2007

Érotokritos par Vintzentzos Cornaros

Chanson de geste crétoise en cinq parties ou chants de plus de dix-mille vers, écrite au XVII° siècle, peu avant que la Crète, après une résistance farouche, ne passe sous la domination turque, l’EROTOCRITOS est, non seulement pour la Crète, mais pour la Grèce, un poème fondateur, à la fois populaire et nourri de culture savante. Son auteur, Vitzentzos CORNAROS, noble crétois ou vénitien, est manifestement l’héritier de la tradition lyrique des troubadours et des chansons de geste françaises et italiennes, (…)

Moments perdus

1er janvier 2007

Moments perdus

Après « Au passage de l’heure », publié chez Corti en 2001, Robert Davreu nous donne ses « Moments perdus », une œuvre dense et crépusculaire, inspirée par l’océan, le temps, et ce qu’il appelle « la vie à cloche-histoire ». Un recueil aux accents lyriques parfois, d’un lyrisme retenu.
" Il savait le rocher qui déchire et l’œil de la murène,
le chiffre acidulé des langues mortes vives
à l’horizon de blanc brouillé,
quand plus rien ne bouge plus soudain qu’au ralenti
dans un univers d’étain (…)

Ingrès de Patrick Watteau

1er novembre 2006

Ingrès de Patrick Watteau

Poète et essayiste, Patrick Wateau est né en 1959 à Guise.
Du même auteur chez Corti : Minerve, Bernard Noël ou l’expérience extérieure ; Docimasie ; Semen-contra, Hécatonomie.
"Tant que vitreux
le feux
sans craindre
point
roue
Une lumière
rabote le chandelier
Le secret ne sait rien
À quel
ou
quel
flocon sosie"

Chez Thomas Bernhard à Steinhof

1er novembre 2006

Chez Thomas Bernhard à Steinhof

Après avoir écrit deux pièces de théâtre, Israël Eliraz, né à Jérusalem, se consacre exclusivement à la poésie. Polyglotte et fin connaisseur de la langue française, il supervise lui-même les traductions (14 recueils traduits). Bien connu du public français amateur de poésie, ses trois derniers recueils, Petit Carnet du Levant, Abeilles/Obstacles et Comment entrer dans la maison…, ont connu un grand succès d’estime ; la plupart des revues spécialisées les ont remarqués.
"l’enfant traite l’arbre
comme un (…)

<i>Dont bouge</i>

1er septembre 2006

Dont bouge

"L’organe
comme sédimenté
dans les
flashes.
*
Groupe dont
un ne
reprend
pas."

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.