Johannes, Hermann de Philippe Clerc

Johannes, Hermann de Philippe Clerc

"Ce matin, rue Gambetta
statues en plâtre abandonnées
par Martin, créateur de mode
Un homme presse le pas

Les trois amoureux de Camille
oublient de traverser le pont
Camille chante à mi-voix
comme souvent le soir

Deux jours, deux nuits
chambre vingt-sept
rideaux fleurettes
maintenant elle photographie la ville"

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Adeline Baldacchino

De l’étoffe dont sont tissés les nuages

Le poème devrait nous apprendre
à nous déprendre, or il nous attache
plus fermement à la vie
nous lie nous relie nous ligote au
désir il fabrique de la parole
amante avec des mots d’amour il
dit la mort et nous entendons
l’amour il dit je passe et nous croyons qu’il
reste il se moque et nous voulons qu’il
plaisante il sait qu’il ne sauve de rien ni
personne et pourtant nous
écrivons.

Adeline Baldacchino, De l’étoffe dont sont tissés les nuages, Éditions L’Ail des ours, 2020.