Joe Bousquet

« Le Meneur de lune, c’est un portrait fabuleux du poète obtenu par la simple relation des événements magiques qui ont tramé sa vie : le seul portrait de lui, disait-il, qui fût ressemblant.
C’est aussi une anthologie des faits divers surprenants qui le frappaient comme autant de signes de son peu de réalité, mais l’assuraient en même temps de son appartenance à l’ordre incompréhensible, à la fois irrationnel et suprêmement existant, sur lequel il croyait que l’univers était fondé »
René Nelli (1906-1982)
Joë Bousquet est né à Narbonne le 19 mars 1897. Après des études à Carcassonne, il mène la vie un peu dissolue des jeunes bourgeois de son époque, puis se résigne à préparer l’École des Hautes Etudes Commerciales. Lorsqu’éclate la guerre de 1914, le jeune Joë devance l’appel et choisit le 156ème régiment, où il se montre aussi courageux qu’indiscipliné. À la suite d’une déception amoureuse, il regagne le front avec le sentiment que pour lui tout est fini. Le 27 mai 1918, à Vailly, il s’expose au feu avec un héroïsme qui n’est sans doute qu’une façon de rechercher la mort. Il est blessé à la colonne vertébrale. Joë Bousquet vivra désormais à Carcassonne, dans sa chambre aux volets clos, se consacrant à l’art d’écrire. Il mourra le 28 septembre 1950.

Les éditions Albin Michel ont publié ses Œuvres romanesques complètes (4 volumes de 1979 à 1984), Le Cahier noir, Le Meneur de lune, Lettres à Stéphane et Jean, Lettres à Ginette et Le Roi du sel.

Paru le 1er mars 2006

Éditeur : Albin Michel

Genre de la parution : Biographie

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.