Jérôme Do Bentzinger-Editeur

Contact

8 rue Roesselmann

68000

Colmar

La saison infinie

4 mars 2021

La saison infinie

La saison infinie : unité et pluralité de ce nouveau recueil qui souhaite inviter le lecteur à parcourir, avec toujours plus de liberté, sa propre saison d’enfance, de semailles et de moissons, sans limites.

Bribes et rubis

1er décembre 2017

Bribes et rubis

L’écriture poétique de Martine Blanché, aérienne et profonde, riche en émotions et images chatoyantes, mêle dans un parcours original les couleurs rutilantes de l’Asie (Birmanie, Inde du Sud), des bribes de souvenirs et impressions artistiques, pour briller de mille feux dans le cœur du lecteur.

Tu t'en iras joyeuse

1er novembre 2015

Tu t’en iras joyeuse

Dans ce quatrième recueil poétique, Martine Blanché rend hommage à la Femme : illustre ou anonyme, aimée, trahie, héroïque, sacrifiée, artiste, muse, au destin tragique ou heureux. Ses soixante portraits et paysages invitent à de nouveaux départs !

Poème
de l’instant

Je suis la fille du baobab brûlé

Elle a une main dans la main du désir
Nous ramons en haute mer
Les eaux suffoquées cassées
Masses pendues aux os tendres
Où je meurs dialogue des corps
Le voyage est infini sur les routes de lumière
Le vin des amants est un baiser mortel

Au chant de la bien-aimée
Un soupir rend l’éternité
Mêlant l’anatomie des sens
Notre histoire refuse la chronique des héros
Le sexe humide du poème
Nourrit l’espérance du monde
Nous arriverons ensemble
Nous cheminerons ensemble
Nous partirons ensemble
Au contrepoint de la terre

Ce qui n’est à personne est à moi
J’embrasse le crépuscule d’eau
Je suis debout au flanc des nuages
Je respire l’air frais du soir
Tant qu’il y aura une étoile
Je brillerai avec ma chanson
Et je chanterai à voix de tête

Rodney Saint-Éloi, Je suis la fille du baobab brûlé, « Elle a une main dans la main du désir », Mémoire d’encrier, 2015.