Jean Tortel

(1904-1993)
Né à Saint-Saturnin-Lès-Avignon en 1904. Il est fonctionnaire de l’enregistrement à Gordes. De 1934 à 1966, il devient un des collaborateurs des "Cahiers du Sud". Homme du sud, attaché à sa région, il s’installe définitivement à Avignon. Il livre une œuvre féconde, composée d’une trentaine d’ouvrages. Il reçoit en 1986 le prix national de la poésie. Sa poésie dit le bonheur, avec une densité qui mène à une "incessante élucidation du langage des mots et des choses", pour reprendre une expression de Robert Sabatier.

Extrait

CRITIQUE D’UN JARDIN

Irrégulier, humide et transformé
Par les saisons,
Feuille et feuille, les mouvements
Sont verts des futures ombelles.
Instables et mou, jardin découragé.
Après la récolte la planche
Se durcit (mais d’un autre vert
Que celui de l’été)
Le jardin est marron
Quand l’hiver s’épaissit
En maintes herbes non séchées.
Un rectangle est choisi pour être remué.
Le tranchant de la bêche brise
Les mottes d’où le ver sort en spirale,
Lent et mouillé.

Extrait de "C’était hier et c’est demain", éd. Seghers, 2004

Bibliographie

Cheveux bleus, A. Messein, 1931
Elémentaires, 1946
Paroles du poème, R. Laffont, 1947
Arbitraires espaces, Flammarion, 1986
Des corps attaqués, Flammarion, 1989

Auteurs en relation