Jean-Paul Rocher

Né en 1949, Jean-Paul Rogues est professeur à l’université de Caen. Rogues écrit de brefs textes en prose où l’image et la réflexion s’allient, bien dans l’une des veines privilégiées par l’éditeur Louis Dubost – que l’on songe, par exemple, aux Jean-Claude Martin et aux Georges L. Godeau.

Extrait

Au diable l’infini cours du temps et les sornettes sur la nécessité de donner à cela comme un sens. Au diable les sornettes et les prêches, je n’en peux plus. Et ce n’est ni la fin lancinante qui, traînant en nous, nous donnerait à vouloir un destin, ni les écueils, ni la perte qui sauraient me contraindre. Il y a tant à dire : ces trucs qui vous sortent l’âme et la baladent tout à coup parce que sourd une putain de réelle nostalgie à vous effondrer sur des riens, des putains d’arbres bruissants, des nuages qui ne roulent rien du tout, des chemins ineptes. Et ça vous rattrape et vous reste, vous utilise et verse en vous la sauce prénocturne.

Extrait, poème publié aux Presses Universitaires de Caen, 2002.

Bibliographie

  • Le Plateau Le Dé Bleu, 2003
  • S’écarter du sujet Le Dé Bleu, 1988
  • Retour le Dé Bleu, 1983
  • Les pires hypothèses L.O. Four, 1982