Jean-Michel Place

Directeur de collection : Zéno Bianu

Collection de Poésie
JMP/ Poésie
Petite collection au format poche, avec une maquette colorée et moderne, elle regroupe un essai et une anthologie consacrée aux grandes voix de la poésie contemporaine.

- monographies poétiques

Types de livres
- Livres de poche, relié, illustré

Mode de diffusion
en librairie et sur internet

Nombre de titre par an : 4

Tirage moyen  : 2000

Auteurs phares : Valérie Rouzeau, Antoine Emaz, André Du Bouchet, Allen Grinsberg, Jean-Pierre Siméon…

Accepte de recevoir des manuscrits s’ils sont adaptés à nos publications, et uniquement sous cette condition.

Contact : gallet@jmplace.com
Tél : 01 44 32 18 68

Contact

3 rue Lhomond

75005

Paris

Pierre Jean Jouve, l'homme grave par Franck Venaille

10 novembre 2004

Pierre Jean Jouve, l’homme grave par Franck Venaille

Intitulant son essai « Pierre Jean Jouve, l’homme grave », Franck Venaille interroge en profondeur l’œuvre du poète, et lui applique un regard averti, celui de l’écrivain qu’il est, pour qui la culpabilité, la contradiction, la fragilité sont au cœur de l’acte d’écrire, et nourrissent sa proximité avec Pierre Jean Jouve, leur « bibliothèque mentale » commune. Ainsi, les étapes successives du travail, de l’œuvre de Jouve, marquées par ce que Venaille appelle rejet-reniement-rupture, ou encore sacrifice, sont (…)

François Augiéras, l’aventurier radical par Joël Vernet

10 novembre 2004

François Augiéras, l’aventurier radical par Joël Vernet

Par Joël Vernet
Écrivain dont la naissance est contemporaine du décès de son père, et qui quitta les États-Unis entre sa mère et le cercueil du père, François Augiéras fut manifestement marqué, et son œuvre, selon Joël Vernet, en témoigne, par cette scène initiatique. En effet, l’ensemble de ses écrits, et sa vie même, se caractérisent par un sentiment d’absence, de perte, dont semble découler une attitude de fuite, de rejet à l’égard des événements historiques pourtant décisifs (la Seconde Guerre mondiale, la (…)

André Breton. L'amour-folie. Suzanne, Nadja, Lise, Simone

1er avril 2004

André Breton. L’amour-folie. Suzanne, Nadja, Lise, Simone

Par Georges Sebbag
Georges Sebbag, dans cet ouvrage plein d’inédits, déroule les séquences les plus inattendues de l’éros surréaliste.
Pour André Breton, avant de rencontrer Jacqueline Lamba et l’amour fou, il y a eu l’amour-folie : son mariage en 1921 avec Simone Kahn, croisée au jardin du Luxembourg ; son obsession pour Lise Deharme, apparue un jour au Bureau de recherches surréalistes ; sa rencontre avec Nadja Delcourt, « l’âme errante » rue La Fayette en octobre 1926 et en novembre 1927 le coup (…)

André Velter, ouvrir le chant

1er avril 2004

André Velter, ouvrir le chant

S’il n’est pas nécessaire aujourd’hui de présenter André Velter, le texte de Gérard Noiret a le mérite d’éclairer une œuvre et une trajectoire en perpetuel mouvement. De ce poète né dans la ville de Rimbaud, on connaît l’attachement à l’Inde et au Tibet, le travail à la radio et l’aventure équestre avec Bartabas. Dans ce livre, on découvre l’homme de « haute altitude », le marcheur, l’amoureux, l’ami. Celui qui est toujours à l’écoute et qui, comme en écho, se laisse traverser par tous les possibles de la poésie. (…)

Jacques Lacarrière, le sacré bricolage de l'esprit

1er mars 2004

Jacques Lacarrière, le sacré bricolage de l’esprit

Collection Jean-Michel Place/ Poésie
« Pour suivre un chemin de connaissance, il faut sortir de sa terre natale. »
C’est sur ce chemin, à la rencontre de Jacques Lacarrière, que nous conduit Luis Mizón, poète chilien vivant à Paris.
La première partie du livre invite à découvrir ce marcheur infatigable, amoureux de la Grèce et de la Bourgogne, amateur de vin et de petits bonheurs.
L’anthologie qui suit est une « errance selon une carte dessinée par l’écho ». Luis Mizón propose au lecteur différents (…)

Gatti, poète avec les mots du journaliste

1er décembre 2003

Gatti, poète avec les mots du journaliste

Par Marc Kravetz :
“C’est d’abord une histoire d’orthographe et de grammaire, puis tu te prends au jeu et cela te conduit au maquis.” D’emblée, le ton est donné. Dramaturge, poète, mais surtout homme d’action, Armand Gatti a une conception pragmatique du langage. Loin des fioritures rhétoriques, Gatti use de la langue comme d’une arme. Son œuvre, dont on a pu dire qu’elle était le “poème du siècle”, est une interrogation constante - par tous les moyens (poésie, théâtre, écriture collective, cinéma, etc.) - (…)

 Debout sur le vent

1er décembre 2003

Debout sur le vent

Poète atypique dans le paysage littéraire du XXe siècle, réfractaire à toute forme d’embrigadement, André du Bouchet, proche de Reverdy sans pourtant se confondre avec lui, est le poète de l’exactitude intense. Au plus près de la terre et du poids des éléments, ses poèmes restituent au monde une attention que les discours ont trop souvent avilie. Sa poésie n’est jamais un jeu, mais une exigence, une ascèse : une manière farouche d’être au monde. Parmi les poètes du XXe siècle, du Bouchet apparaît comme un (…)

Charles Juliet, la conquête dans l'obscur

1er mars 2003

Charles Juliet, la conquête dans l’obscur

L’originalité de l’essai que nous propose Jean-Pierre Siméon tient aux caractéristiques intrinsèques de l’œuvre de Charles Juliet. Semés de blancs, de silences qui en disent long, les poèmes de Juliet sont la pure expression d’une esthétique du dépouillement. Ainsi, dans l’optique de donner une approche fidèle et respectueuse de l’œuvre de Juliet, Siméon nous livre un texte fragmentaire, composé de petites touches successives, explorant tous les grands motifs importants de l’œuvre du poète. Mis bout à bout, (…)

Sylvia Plath, un galop infatigable

1er mars 2003

Sylvia Plath, un galop infatigable

" Ce n’est pas la biographie de Sylvia Plath qui fait Sylvia Plath ", écrit Valérie Rouzeau, comme pour expliciter le parti pris qui sous-tend son essai. Sans jamais verser dans la mise en avant exagérée d’éléments biographiques, l’auteur retrace de façon subtile le parcours de la poétesse et l’évolution de son œuvre. La plume de Rouzeau va chercher au-delà du mythe qui s’est constitué autour de certains épisodes de la vie de Plath (ses tendances suicidaires, son rejet de Dieu lors du décès de son père, sa (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.