Jean-Michel Bongiraud

Né en 1955 et habite dans le Jura à Rochefort sur Nenon. Il a publié plusieurs recueils chez différents éditeurs, et a dirigé la revue Parterre verbal pendant dix ans.
Sa poésie ne répond à aucune démarche actuelle, qu’elle soit lyrique ou formaliste, mais s’inscrit dans un rapport de l’être avec les choses, qu’elles soient matérielles, économiques, philosophiques, musicales ou de l’homme avec les animaux (le cou de la girafe).

Extrait

Tu sais de la mort
le froid qui circule en toi
cette eau dans le tuyan
de l’évier.

Tu ne peux prétendre
à l’immortalité.

Il faut de ta chair
excuser la faiblesse.

(extrait du Livre des silences, Editinter)

Bibliographie

  • Je n’en dirai guère plus, Editions de l’Atlantique, 2012
  • Parterre verbal, Traces
  • A la fin du cri, Encres Vives
  • Quatre éléments pour un poème, Polder-Décharge Lieux-dits, Les Mains Vivantes
  • L’établi à mots, Traces
  • Les fruits de l’alphabet, Encres Vives
  • Mots d’atelier, Le dé bleu
  • Cercles alphabétiques, Polder-Décharge
  • Mouvements, Encres-Vives
  • Les mots du jardinier, Editions du Nenon
  • Les mots du manoeuvre, L’Epi de Seigle
  • Fermentations Poétiques, Editinter
  • Apesanteur fiscale, Editinter
  • Les mots de la maison, Gros textes
  • Le livre des silences, Editinter
  • Le cou de la girafe, L’Amourier
  • L’ombre de la bêche, ed. Alain Benoît
  • La noisette n’a pas son pareil…, L’épi de seigle
  • Dernières parutions