Jean-Luc Raharimanana

Jean-Luc Raharimanana, né à Tananarive le 26 juin 1967, est un écrivain malgache en langue française.
C’est dans son pays natal qu’il écrivit sa première pièce, Le prophète et le président, mais elle ne put y être montée à cause de la situation politique. Il vint ensuite en France pour des études en ethnolinguistique. Il a depuis été journaliste, enseignant, et l’auteur de nouvelles, de pièces de théâtre et de romans. Dans un style violent et lyrique, il y décrit la corruption et la pauvreté qui sévissent sur son île, avec des rappels sur la douloureuse histoire du pays.

Il participe à de nombreuses manifestations, ateliers d’écriture, etc. Plusieurs de ses œuvres ont été traduites en allemand, anglais, italien et espagnol.

Bibliographie

Proses et poèmes

  • Enlacements, Éditions Vents d’ailleurs, 2012.
  • Le Cauchemar du gecko, Éditions Vents d’ailleurs, 2010.
  • L’Arbre anthropophage, Éditions Joëlle Losfeld, 2004.
  • Madagascar, 1947, Éditions Vents d’ailleurs, 2007.
  • Za, Éditions Philippe Rey, 2008.
  • Nour, 1947, Éditions Le Serpent à Plumes, 2001.
  • Lucarne, Éditions Le Serpent à Plumes, 1999.
  • Rêves sous le linceul, Éditions Le Serpent à Plumes, 1996.
  • Le Lépreux et dix-
  • neuf autres nouvelles, Éditions Hatier, 1992.

Théâtre

  • Le Puits, Éditions Actes Sud Papier, 1997.
  • Le Prophète et le président, Éditions Ndze, 1989.

Jeunesse

  • Landisoa et les trois cailloux, Éditions Edicef, 2001.

Ouvrage collectif

  • Manifeste pour l’hospitalité des langues, avec Gilles Pellerin, Henriette Walter, Wilfried N’Sondé, Boualem Sansal, Jean-Luc Raharimanana et Patrice Meyer-Bisch, Éditions la Passe du vent, Éditions L’instant même, janvier 2012.