Jean-Louis Rambour

Né en 1952, Jean-Louis Rambour vit en Picardie, près d’Amiens.

Bibliographie

  • Le memo d’Amiens, Éditions Henry, 2014.
  • Ce monde qui était deux, Éditions Les Vanneaux, 2007.
  • L’hécatombe des ormes, ,Éditions Jacques Brémond, 2006.
  • La nuit revenante, Éditions Les Vanneaux, 2005.
  • Théo, Éditions Corps Puce, 1996 / La Vague verte, 2005.
  • Pour la fête de la dédicace, Éditions Le Coudrier, 2002.
  • Scènes de la grande parade, Éditions Le Dé bleu, 2001.
  • Le jeune homme salamandre,Éditions L’Arbre, 1999.
  • L’ensemblier de mes prisons, Éditions L’Arbre à paroles, 1996.
  • Le guetteur de silence, Éditions Rétro-Viseur, 1995.
  • Le bois de l’assassin, Éditions Polder, 1994.
  • Lapidaire, Éditions CAP 80, 1992.
  • Françoise, blottie, Éditions Interventions à Haute Voix, 1990.
  • Composition avec fond bleu, Éditions Encres Vives, 1987.
  • Le poème en temps réel, Éditions CAP 80, 1986.
  • Sébastien, Éditions Cahiers du Confluent, 1985.
  • Le poème dû à Van Eyck, Éditions L’Arbre, 1984.
  • Petite biographie d’Édouard G., Éditions CAP 80, 1982.
  • Récits, Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1976.
  • Mur, Éditions La Grisière, 1971.

Jean-Louis Rambour a également publié quatre
romans et deux recueils de nouvelles