Jean-Jacques Viton

Né en 1933. Vit à Marseille (B.du Rh., France). Co-fondateur avec Liliane Giraudon de la revue Banana Split (1980-1990) et de la revue orale vidéo-filmée La Nouvelle B.S. (1990-2000). Co-dirige depuis 2001 avec Liliane Giraudon Les Comptoirs de la Nouvelle B.S., ateliers de traductions collectives. Membre d’Action Poétique. Co-dirige la revue If.

Extrait

Kanaka lake

et il a fallu arrêter le véhicule
c’est le mot pour voiture employé par les chinois

descendre là espace étroit raclé
devant un container poubelle grand format

pour arriver à Kanaka lake la route traverse des champs
certains sont verts d’autres sont brûlés
sécheresse extrême pas la guerre

ensuite un pont réduit sur angle droit
puis deux autres ponts peut-être superflus

ainsi de pont en pont nous sommes venus
à Kanaka lake

petite pente à l’arrivée poussière et cailloux
enfin une pente différente sale et déserte
allant vers des ajoncs et des roseaux

une ceinture de talus c’est un talus continué
il entourait le lake
un ensemble clair et sombre
caractéristique au cinéma des plans d’eau
un mélange qui empêche la sérénité

Kanaka lake large plaque molle

un peu en dessous de sa surface on y voit
des sortes de poissons des têtards des grenouilles

c’est une indication de vie différente

ici la non baignade est envisageable
inutile l’éclaboussement du ventre et des épaules

après le passage à l’écart de deux cygnes
l’un d’eux est arrivé du Zaïre il y a longtemps
l’eau gagne dans un frémissement de petit roulis
quand va-t-elle recouvrir les jambes les genoux les cuisses

ce serait bien le lake imprévu

trois cavaliers avachis un peu rouges
en ont fait le tour au petit galop
il n’était pas nécessaire de se retourner
sur leur passage

je marche sur les bords inégaux
j’avance dans une résonance inattendue

deux tortues dont une minuscule décampent
trois corbeaux s’ébrouent dans les feuilles pourries

la lumière est belle sous les arbres qui ne sont pas grands

deux suédois nagent mécaniquement
ils l vent ensemble leur bras droit replié
s’ils n’étaient pas deux est-ce qu’un seul bras
replié hors de l’eau signifierait « je coule »

j’ai rencontré l’un des nageurs et parlé avec lui
dans un bar appelé Bar du Beal que j’ai lu Bar du Deal
je disais be-bop il me répondait new-orleans

peut-être est-ce celui qui prend pied
dressant son corps sur une roche immergée

être debout au centre du lake est ni pratique ni heureux
mais envisager des stalles n’est pas nécessaire

autour du nageur planté comme une île
le corps de l’eau accumule la lumière

comme autour d’un poisson sur le marché
le blanc de la glace dégage l’œil
qui me fixe comme l’œil de la baleine
fixait le pauvre garçon des harmonies de Bela Tarr

ainsi Kanaka lake reçoit toutes les lumières
le lieu est aussi bon qu’un autre
brouillard ruisseaux arbustes buissons entassés
forêt de choses à demi imaginées

Prads, Août 2003

Bibliographie

  • Comme ça, Éditions P.O.L., 2003.
  • Patchinko, Éditions P.O.L., 2001.
  • Poème pour la main gauche, photos L.Giraudon, Éditions La main courante, 1999.
  • Contemporaine japonaise et française, Éditions Shichôsha, 2000.
  • Le Voyage d’été, Éditions P.O.L., etÉditions Natsu no Tabi, séminaire de traduction de la poésie, 1999.
  • L’Assiette, Éditions P.O.L., 1996.
  • Comme un voyage en Chine, photos Liliane Giraudon, Éditions A Passage, 1996.
  • Les Poètes (vestiaire), Éditions Fourbi, 1996.
  • JLS et JJV- Marseille -10.45-20.00, photos M.Lamourdedieu, en collaboration avec J.L.Sarré, Éditions Cornaway (H.C), 1995.
  • Accumulation vite, Éditions P.O.L., 1994.
  • L’Année du Serpent, Éditions P.O.L., 1992.
  • La formation du cavalier, illustration de Liliane Giraudon, Éditions La main courante, 1991.
  • Episodes, Éditions P.O.L., 1990.
  • Galas, Éditions André Dimanche, 1989.
  • Décollage, Éditions P.O.L. 1986.
  • Douze apparitions calmes de nus et leur suite qu’elles provoquent, Éditions P.O.L., 1984.
  • Lignes de manœuvres, in «  Vers et lignes  », Éditions Ecbolade, 1984.
  • Some post cards about CRJ and other cards, avec Liliane Giraudon, SÉditions pectres Familiers, 1984.
  • Épisodes du vent, Éditions Spectres Familiers, 1983.
  • Le Wood, Éditions Orange Export Ltd., 1983.
    -* Principes de lieux I, Éditions Manicle (H.C), 1982.
  • Terminal, Éditions Hachette-Litérature-P.O.L, 1981.
  • Image d’une Place pour le Requiem de Gabriel Fauré, La Répétition, 1979.
  • Récis du Z, avec 12 lithographies de François Bouché, Winninger, 1973.
  • Sept peintres sept poètes, en collaboration, Galerie da Silva, 1963.
  • Au bord des yeux, Alluvions, 1963.

Auteurs en relation