Jean-François Agostini

Né en 1955 Jean-François Agostini vit à Fiori en Corse du sud. Il tient une paillotte poétique sur une plage bordant la Tyrrhénienne de juin à octobre où il reçoit ses nombreux amis poètes plasticiens, comédiens, s’occupe l’hiver de ses oliviers (ou vice versa) ainsi que de la section poésie de l’association littéraire Entrelignes et du Printemps des Poètes à Porto Vecchio.

« Je ne suis l’otage d’aucune conviction. Je lis les paysages qui m’entourent et tente de trouver un sens à leur beauté en les recopiant chaque soir, avant que le nuit ne les encendre. »

Créateur et organisateur de Voyage en vers, manifestation annuelle destinée à faire découvrir la poésie contemporaine aux élèves des écoles primaires de la microrégion.
Créateur et organisateur des Mots en hiver, rencontres, lectures, conférences, débats avec des poètes de tous les horizons.

Extrait

Un matin du huitième on marche dans l’air dense

En d’infimes librations résiduelles
la mer lèche le sable tant que les vents cèlent
d’autres rives Sa peau offerte aux ambulacres
solaires exsude la possibilité
d’un tissu vulnéraire ou de lambeaux déteints
(ce qui pourrait s’écrire – sans élucider
la moindre parcelle de l’empire intérieur)

On ramasse un tuba – pour aspirer le haut
sinon perdre la voix en retrouver une autre
au plus près du silence On l’embouche On pénètre
la langue bleue La généalogie de l’algue

*

Les jours d’octobre
Le chasseur d’œil change de
tête mais son masque d’où ne percent regards
demeure même
Assis dans la vaguement verte
on écoute la brise lente feuilleter
un paradis de poussières – posé sur le
sable dans l’ombre d’une chaise longue à l’os
sature oxydée – qu’après nager on lira

Le chien sans laisse un chemin à l’oiseau perdu

Un geste démarre le corps allégé de
peu penser
On flotte comme une planche molle
épouse les mouvements du pays marin

Un filet de sel enserre les mots pliés

*

Inédits 2009

Bibliographie

Recueils

  • Généalogie de l’algue, Jacques Brémond, 2012
  • Quelques mots en l’air pour ne pas dire, Colonna edition, 2011
  • C’est où, éd. Les Presses Littéraires, 2011
  • Era ora, encres de Gérôme Fricker, éd. Les Presses Littéraires, 2008
  • Tyrrhéniennes, édition henry/Ecrits des Forges, prix des Trouvères 2008
  • La rive adverse, éd. Souffles, prix des Ecrivains Méditerranéens 2007
  • Presqu’il, éd. Les Presses Littéraires, 2006
  • Devenir un jour vent, Editinter, prix de l’édition du Val de Seine 2006
  • Contre-jour, éd. Les Presses Littéraires, 2005 (épuisé)

    Publication en revue
    Poésie Première, Souffles, A Pian d’Avretu, L’Agora, Décharge, N4728, Nu(e)