Je te poème, Saint-leu-du-monde

Jean Foucault

Un peu d’abbatiale
Un peu de château
Un peu de jacquerie
Un peu de bleu
Et s’écaille le gris de l’horizon

Ainsi va Saint-Leu-tout-Thérain

Une pincée de Portugal
Un brin de Maghreb ou de Turquie
Une trace de Bolivie
Et le dieu Thorn
Pour éclairer le tout

Ainsi va Saint-Leu-des-Ursins

Bruissement de la ruelle au chat
Fumée à l’horizon
Oiseleu, oiseloise,
Chasseur de nuisible,
Peintre de pignon,
A vous l’Esserent, le corbeau et le Lupi

Ainsi va Saint-Leu-en-l’Oise.

Nuit et jour ainsi va
Au gré du vent du monde
Saint-Leu d’Esserent

Jean Foucault
le 20 février 2007

Poème
de l’instant

Bernard Noël

La rumeur de l’air

la vie
un peu d’eau
quelques mots sur la langue

Bernard Noël, La rumeur de l’air, Éditions Fata Morgana, 1986.