Je suis passé parmi vous

Auteur : Michel Monnereau

Je suis passé parmi vous

Michel MONNEREAU
Si, dans ses romans, Michel Monnereau fait sonner les cuivres, sa poésie est un murmure du temps qui passe, des rêves inaccomplis, des renoncements et des espoirs parfois ténus, parfois tenaces. Dépliant comme un éventail son territoire intime, il l’explore mot à mot sans jamais hausser le ton, au rythme lent de la nostalgie, porté, tel Éluard, par « le dur désir de durer ».

Bilan sépia
“J’aurais tant voulu vous comprenez
ça paraissait si évident
on aurait pu il fallait le temps
mais la vie si vite la mort si tôt
le vin qui vieillit mal les soleils couchés
d’automne j’aurais tant voulu
il suffisait de se rejoindre par le bout
des doigts pour savoir rien ne pouvait
nous arriver et pourtant et maintenant”

Paru le 1er mars 2016

Éditeur : La table ronde

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.