Infolio

Gauguin, le dandy sauvage

1er juin 2012

Gauguin, le dandy sauvage

Paul Gauguin, avec Cézanne, s’avance comme le maître de l’art moderne, l’inventeur du droit de « tout oser » en peinture, le créateur d’une beauté nouvelle. Mais Gauguin ne s’avance pas seulement vers nous en tant que peintre : c’est aussi un écrivain – et des plus passionnants. Le cœur même de ce livre le présente sous cet aspect inédit – l’artiste Gauguin éclairé, explicité par Gauguin l’écrivain. Sa correspondance, ses articles, ses livres, du plus connu (Noa Noa) aux moins fréquentés (Racontars de rapin, (…)

Baudelaire par Olivier Apert

1er mars 2009

Baudelaire par Olivier Apert

Etre un grand homme et un saint pour soi-même.
"Ces pages sont à la fois une initiation à l’oeuvre de Charles Baudelaire et une lecture neuve de sa pensée. Baudelaire dandy, Baudelaire critique d’art, Baudelaire politique : l’artiste invente la Modernité sous le règne exigeant de l’imagination.
Il est capturé ici dans son temps, avec ses amis (Asselineau, Nadar, Champfleury, Courbet, Manet…) les femmes qu’il a aimées et méprisées (Jeanne Duval la présidente) ; les maîtres qu’il a admirés (Delacroix, (…)

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.