Ils veulent nous enterrer ! de Ferruccio Brugnaro

Ils veulent nous enterrer ! de Ferruccio Brugnaro

Traduit de l’italien par Béatrice Gaudy.

À mes camarades de travail et à tous ceux qui à l’occasion me demandent pourquoi j’écris des poésies, je voudrais dire, avant tout, que j’écris très peu. Mais, comme ouvrier, comme partie intégrante de la classe ouvrière, je cherche à cueillir et à observer au quotidien les contradictions, les épreuves, les efforts immenses que celle-ci accomplit aujourd’hui dans son heurt cruel avec le capital. La poésie devient ainsi pour moi et pour mes compagnons un moment de réflexion, une pause, en vue de repartir aussitôt avec davantage de lucidité et de force.Tel est le vrai fond de tout ce que j’écris.

Paru le 1er septembre 2007

Éditeur : Editinter

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.